LES ACTUALITES AUSTRALIENNES EN 2004

ARTS

 

Le 3 AVRIL : MUSIQUE : Le festival "Le Rêve de l'Aborigène", festival de didgeridoo, guimbarde et chant diphonique, aura lieu du 16 au 18 juillet 2004 à Airvault (Deux Sèvres). (Source : Chtitsoeur - webmaster de wwww.oz-australie.com)

"Le Rêve de l'Aborigène", c'est 3 jours de concerts et d'animations à la découverte des musiques harmoniques et des cultures dont elles sont issues : les didgeridoos des Aborigènes d'Australie côtoient les guimbardes du monde entier et le chant diphonique de Touva ...
Pour la 3ème année consécutive, le site naturel de Soulièvres près de Poitiers deviendra notre village. Il accueillera environ 2 000 festivaliers venus de France et d'Europe, des artistes du monde entier, des conférences, une exposition d'Art, des Animations ...

Un site internet pour en savoir plus :

www.lerevedelaborigene.net
d'où est tirée cette introduction.

N'hésitez pas à vous y rendre ...

Le 2 FEVRIER : MUSIQUE : AC DC prépare un retour en force (Source : "Métro n°441" ( journal "papier" gratuit))

Le chanteur Brian Johnson vient d'annoncer qu'AC DC publierait un nouvel album au cours de l'année. Le disque serait "plus dur" que le précédent Stiff Upper Lip, paru en l'an 2000. Une grande tournée mondiale devrairt suivre.
Fondé au début des années 70 par les frères Angus et Malcolm Young à Sydney, la formation australienne vient de fêter ses trente ans de carrière.

Le 30 JANVIER : CINEMA : Nicole Kidman entre aux Nations Unies (Source : "http://news.tf1.fr")

Que les fans se rassurent, l'actrice n'a pas décidé de changer de carrière. Elle va tourner au siège de l'organisation internationale des scènes du prochain thriller de Sydney Pollack.
Sydney Pollack aobtenu le privilège rare de pouvoir filmer au siège des Nations Unies à New York, en mettant en scène Nicole Kidman dans un thriller. Le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan a donné le feu vert au réalisateur pour qu'il filme The Interpreter, alors qu'Alfred Hitchcock lui-même n'avait pas eu le droit d'y filmer des scènes de "La Mort aux trousses". "Il y a beaucoup de demandes de ce genre. Chaque décisio est prise au cas par cas", déclare une porte-parole de l'ONU en précisant qu'"il reste encore des questions techniques à mettre au point". Certains responsables espèrent qu'un film situé dans l'ONU permette d'améliorer l'image de l'institution, au plus bas dans l'opinion américaine.
"Le secrétaire général nous a donné ce que je qualifierais de permission préliminaire de tourner", déclare-t-on du côté d'Universal qui produit le film. "C'est un grand honneur, cela fait très longtemps qu'aucun film n'a pu y être tourné", même si les modalités de dates ne sont pas encore arrêtées. Universal précise que Nicole Kidman a accepté le rôle principal , celui d'une interprète de l'ONU menacée après avoir eu vent d'un projet d'assassinat. Le début du tournage est prévu en mars mais les responsables de la production ne savent pas s'ils auront accès ou non aux activités de l'ONU, comme les réunions du Conseil de Sécurité.

Le 30 JANVIER : CINEMA : Pollack obtient ce que l'ONU avait refusé à Hitchcock (Source : "lemonde.fr")

En 1959, du temps du secrétaire jénéral Dag Hammarskjöld, Alfred Hitchcock n'avait pas eu l'autorisation de tourner au siège des Nations Unies à New York. Il avait dû se contenter de reconstitutions de l'Assemblée générale pour quelques scènes du classique "North by Northwest" (La Mort aux trousses), avec Cary Grant. Près d'un demi-siècle plus tard, le réalisateur américain Sydney Pollack a obtenu de Kofi Annan la permission de tourner un film à l'ONU, brisant un tabou dans la gestion de son image par l'Organisation.
Alors que la maison de production de Sydney Pollack, Mirage, se morfondait depuis des semaines dans l'attente d'une réponse, une porte-parole de l'ONU, Marie Okabe, a annoncé, jeudi 29 janvier, que le secrétaire général avait donné "un accord de principe" pour le tournage. Il l'a fait à sa manière : sous réserve de "la conclusion d'accords satisfaisants concernant les dispositions pratiques". Tout le monde a été consulté.
Le Conseil de sécurité n'a pas élevé d'objections. Et il n'a pas été question d'argent, a précisé la porte-parole. "Le secrétaire général et ses conseillers ont décidé qu'il était dans l'intérêt de l'ONU d'attirer l'attention du public ordinaire des salles de cinéma sur son travail", a indiqué Mme Okabe. Les responsables de l'ONU déplorent régulièrement ne pas savoir "vendre" l'Organisation, alors que, du règlement international de la poste à celui de l'aviation, elle intervient dans la vie quotidienne de plusieurs milliards de personnes.
Le tournage de "The Interpreter" (l'Interprète) commencera le 5 mars. Un an après la bataille diplomatique sur l'Irak, qui avait vu Colin Powell, Dominique de Villepin, Joshka Fischer, Jack Straw et d'autres venir - et revenir - au Conseil de sécurité, c'est l'actrice Nicole Kidman qui arpentera les couloirs de l'immeuble de l'"East River" (en compagnie, peut-être de Sean Penn). Elle jouera le rôle d'une interprète qui surprend une conversation dangereuse et va aider à déjouer un complot contre un chef d'Etat africain ...
Un vendredi de la mi-décembre, il [Sydney Pollack] était à New York pour la sortie de "Cold Mountain", le film qu'il vient de produire sur la guerre civile américaine. En même temps, il faisait un lobbying discret pour "The Interpreter" auprès des ambassadeurs à l'ONU. Il nous a raconté qu'il avait inclus un correspondant du Monde dans son thriller politico-africain. Il en a fait, dit-il, "un journaliste très proche d'un type de l'opposition". Reste à savoir laquelle ...