LES ACTUALITES AUSTRALIENNES EN 2005

ARTS

 

Le 5 DECEMBRE : MUSIQUE : U2 en Océanie : dates supplémentaires (Source : "u2achtung.com")

On pouvait s'y attendre, les ventes de tickets pour les concerts en Australie et en Nouvelle Zélande se sont envolées.
Après que le concert du 17 mars 2006 à Auckland ait affiché complet en moins de deux heures, des rumeurs ont commencé à naître au sujet d'une seconde date. Cependant le New Zeland Herald a publié une confirmation au sujet d'un second concert à Auckland pour le 18 mars 2006. La vente de ces tickets aura lieu le lundi 12 décembre. Mais le site néo-zélandais de Ticketmaster n'a, pour le moment, publié aucun détail à ce sujet.

A côté de ça, le site internet de Michael Coppel Presents, promoteur de la tournée, indique qu'une annonce spéciale va être faite demain. On se prend à penser à des rajouts de dates, une pour Melbourne et une pour Sydney.

Et, depuis, une information publiée par NineMSN annonce que les 70.000 tickets pour le concert de Sydney du 31 mars se sont vendus en une heure et que l'annonce officielle d'un second concert de Sydney qui aura lieu le 1er avril 2006 sera faite demain (mardi) . . .
. . . Les ventes des billets pour les premières dates annoncées ont été les plus rapides de l'Histoire pour chaque endroit. Le concert qui aura lieu à Adelaïde (28 mars 2006) sera le plus grand jamais organisé dans cette ville.

Voici donc tirées du site "www.U2.com" les 8 dates d'Océanie :

2 dates en Nouvelle-Zélande :
- 17 et 18 mars : Auckland

6 dates en Australie :
- 21 mars : Brisbane
- 24 et 25 mars : Melbourne
- 28 mars Adelaïde
- 31 mars et 1er avril : Sydney

NUMERO DE MAI : LITTERATURE : Les Voix - Susan ELDERKIN (Source : "Le Magazine LIRE tiré du site www.lire.fr"

Edition française : SEUIL.
Traduit de l'anglais par Alain Defossé - 448 pages.

Les grands espaces fascinent Susan Elderkin. Après avoir situé son premier roman, Arizona Ice Cream, en plein coeur du désert américain, la jeune Anglaise place l'action des Voix dans le bush australien, non loin d'une réserve aborigène. Billy, treize ans, ne ressemble pas vraiment aux adolescents de son âge. Fuyant les âneries de ses camarades et les chamailleries de sa famille, il préfère contempler les kangourous. Ce gamin pas comme les autrs se trouve un jour comme hypnotisé par le chant de Maisie, une "enfant-esprit". Billy découvre alors le moonde des "voix", au risque d'être victime du sortilège d'amour de Maisie.
Des années plus tard, Billy réapparaît dans un hôpital. Son corps présente des blessures, notamment aux parties génitales, blessures peut-être rituelles. Le convalescent tente d'expliquer à son entourage les "voix" qui l'entourent. Personne ne le croit, à part une infirmière d'origine aborigène. Que s'est-il vraiment passé ?
Susan Elderkin aurait-elle appris de son père, architecte, l'art des fondations ? Et de sa mère, pianiste de concert, l'art de la fugue et des variations ? "Les Voix" témoignent de sa maîtrise de la structure narrative et des digressions fascinantes. Dans ce récit polyphonique, composé de flash-backs, le lecteur peut se sentir un peu perdu, pendant les cinquante premières pages. Mais la romancière, saluée par la revue Granta, a besoin de créer ce labyrinthe pour mieux éveiller l'attention. Surtout, elle parle avec férocité et poésie d'une culture qui s'éteint, de la colonisation urbaine, ou de l'opposition entre surnaturel et matérialisme. Brillant.

Le 30 MARS : MUSIQUE : AC DC exhibe de biens beaux bijoux de famille (Source : "20 minutes France sur le web"

AC/DC frappe fort et les fans frôleront l'overdose avec Family Jewels, double DVD rempli à craquer d'images rares, notamment des débuts du groupe culte de hard rock dans la seconde partie des années 1970. C'est l'occasion de revoir Bon Scott, leur premier chanteur, qui avec son charisme et son sourire coquin, éclipse presque Angus Young, le guitariste à uniforme d'écolier.
Les meilleurs moments ? Le clip de Jailbreak où les Australiens déguisés en bagnards cassent des cailloux et s'amusent comme des mômes avec des pistolets à amorces. En 1980, Scott meurt. Brian Johnson le remplace. MTV apparaît et les métalleux, jusque-là adeptes des clips minimalistes, se lancent dans une série de vidéos scénarisées qui se suivent comme un film. Fly on the Wall (1985) plante le décor : le groupe se produit live, traqué par un paparazzi que les videurs ne cessent d'éjecter, sous l'oeil moqueur d'une mouche de dessin animé.
Au fil des quatre clips suivants, on retrouve le même cadre et les mêmes personnages : la serveuse grognon, les couples rétro buvant des cocktails ou dansant au son du hard rock. De nouvelles têtes apparaissent, comme une joueuse de billard en cuir rose ou des agents secrets qui viennent applaudir le groupe. La série s'achève en beauté : le bar s'effondre sous les décibels et il ne reste que la scène avec AC/DC qui joue toujours. Cliché, peut-être, mais réjouissant.
Et comme ce double DVD ne couvre que la période 1975-1993, on attend déjà la suite des aventures du gang.