LES ACTUALITES AUSTRALIENNES EN 2009

ARTS ET PEOPLE

 

LE 14 MARS : Concerts géants pour les victimes des incendies en Australie (Source : "lexpress.fr")

Les plus grandes vedettes de la chanson ont participé samedi à deux concerts géants organisés simultanément à Melbourne et Sydney pour collecter de l'argent au bénéfice des victimes des récents feux de broussailles.

La chanteuse pop Kylie Minogue, revenue spécialement dans son pays natal pour l'occasion, a participé à la minute de silence observée par la foule et les artistes à la mémoire des victimes (210 morts et 10.000 déplacés).
Le groupe pop britannique Coldplay, en tournée en Australie, a ouvert les concerts. Olivia Newton-John était également là.
Comme promis, le ministre australien de l'Environnement, Peter Garrett, a reconstitué le temps d'une soirée le groupe de son adolescence, "Midnight Oil", pour la bonne cause.

Dans un message spécial, les princes britanniques William et Harry ont fait part de leur sympathie pour les victimes des "bushfires".

LE 11 MARS : Midnight Oil se reforme le temps d'un concert caritatif en Australie (Source : "concertandco.com")

Peter Garrett, leader du groupe Midnight Oil met fin à sa carrière musicale en 2002 pour entrer en politique. Elu au parlement en 2004 sous l'étiquette du Parti travailliste, il est devenu ministre de l'Environnement en 2007. Aujourd’hui, il reforme son groupe Midnight Oil à l’occasion d’un concert caritatif qui aura lieu jeudi et vendredi à Canberra, samedi à Melbourne puis à Sydney avec la participation de Kylie Minogue, Coldplay ou encore Kings of Leon. Tous les fonds récoltés seront destinés aux victimes des incendies du mois dernier en australie. La dernière fois que les musiciens de Midnight Oil se sont réunis c’était en 2005 pour collecter des fonds pour les victimes du tsunami.

LE 25 FEVRIER : La tournée européenne d'AC/DC passe par Paris-Bercy (Source : "lemonde.fr")

Inutile de chercher des billets en dehors du marché noir ; les concerts parisiens du 25 et 27 février d'AC/DC sont complets depuis des semaines. Idem pour les dates des 9 et 12 juin à Marseille et à Paris. Après une escapade nord-américaine lancée fin 2008, les Australiens d'AC/DC s'attaquent à l'Europe.

Leur tournée, intitulée Black Ice du nom de leur dernier album sorti en octobre 2008, se joue à guichets fermés et des dates ont dû être rajoutées pour satisfaire la demande. Rien d'étonnant quand on sait que Black Ice s'est vendu à 7 millions d'exemplaires en moins de cinq mois. Les cinq membres d'AC/DC sont des stars, suffisamment pour avoir une rue à leur nom à Melbourne, en Australie.

ANGUS YOUNG A TOUJOURS L'AIR AU BORD DE LA CRISE D'ÉPILEPSIE

Les détracteurs diront qu'en 34 ans de carrière - le groupe s'est formé en 1973 - leur musique n'a presque pas évolué. Certes, Black Ice n'a rien de révolutionnaire par rapport à Highway To Hell (sorti en 1979). AC/DC utilise la même recette depuis des décennies, et n'a pas l'intention de la réinventer. Mais leur son inclassable, à mi-chemin entre blues et heavy-metal, n'a pas pris une ride : les guitares sont toujours aussi bruyantes, les paroles traitent toujours de sexe et de rock'n'roll, et le guitariste Angus Young, dans son uniforme d'écolier devenu l'un des symboles du groupe, a toujours l'air au bord de la crise d'épilepsie.

D'après les échos des premiers concerts de leur tournée européenne, leurs prestations scéniques n'ont rien perdu de leur folie d'antan. Mercredi et vendredi soir, les Australiens auront à cœur de prouver au public parisien que même avec 57 ans de moyenne d'âge, on peut donner une leçon de rock'n'roll aux plus jeunes.

LE 25 FEVRIER : Coldplay et Jack Johnson : au secours de l’Australie (Source : "hitmusemag.com")

C’est un véritable plan de sauvetage rock pour l’Australie qui est mis en place par Coldplay, Jack Johnson, Kings of Leon, mais aussi par les locaux Midnight Oil, reformés pour l’occasion. Tous ces artistes vont en effet se produire lors de deux concerts de soutien aux victimes des incendies qui ont ravagé le continent.

On le sait, l’Australie vient d’être à la fois touchée par des incendies géants et par des inondations épouvantables. Les dégâts sont si importants que les assurances ne peuvent plus rembourser quoi que ce soit à qui que ce soit. Pour tenter d’aider le pays en faillite, partout dans le monde, toutes sortes d’initiatives voient le jour. Suivant l’exemple de Leonard Cohen qui avait donné 200 000$ à un fond d’aide, ce sont aujourd’hui Coldplay, Jack Johnson et Kings of Leon qui manifestent à leur tour leur solidarité. Ces artistes, et de nombreux autres, vont en effet participer à deux concerts de soutien (l’un à Sydney, l’autre à Melbourne) organisés en mars prochain. Pour l’occasion, Peter Garrett, l’actuel ministre Australien de l’environnement, remontera sur scène avec son vieux groupe, Midnight Oil.

LE 24 FEVRIER : Le groupe Midnight Oil se reforme pour les victimes des feux en Australie (Source : afp sur "google.com")

Le groupe de rock Midnight Oil, dont le leader Peter Garrett est ministre de l'Environnement du gouvernement australien, va se reformer pour un concert de charité au profit des victimes des incendies qui ont frappé le sud-est du pays, a annoncé mardi M. Garrett.

Le groupe, qui s'était séparé en 2002, se produira à Melbourne le 14 mars pour une soirée dont les bénéfices seront reversés aux victimes des feux qui ont ravagé début février l'Etat du Victoria (sud-est) et fait 210 morts.
Un autre concert est prévu le même jour à Sydney.

Militant écologiste de longue date, Peter Garrett a été élu en 2004 au Parlement avant de décrocher le portefeuille de l'Environnement au sein du gouvernement de centre-gauche du Premier ministre Kevin Rudd en 2007.

Midnight Oil ("Beds are Burning", Blue Sky Mine") s'était exceptionnellement reformé en 2005 pour lever des fonds en faveur des victimes du tsunami.

"Je n'ai pratiquement pas chanté depuis le concert de WaveAid, mais cet événement est si unique et si important que ce sera génial de rejouer avec mes potes et offrir un concert qui donne à tous ces gens touchés par les terribles événements ce dont ils manquent cruellement", a-t-il déclaré.

Les organisateurs espèrent récolter au moins 4 millions de dollars australiens (2,6 millions USD) pour les caisses de la Croix Rouge qui a déjà rassemblé 194 millions.

LE 24 FEVRIER : Critique : Zoom sur le roman australien (Source : "obiwi.fr")

Si le marché de l’art international apprécie les peintures aborigènes, l’Occident ignore la littérature australienne, leur pays d’origine. Pour pallier à cette lacune, le passionné de lecture peut désormais se référer à un bréviaire écrit par J.F Vernay aux éd. Hermann.

Cet essai remarquable ne se contente pas seulement de dresser une liste exhaustive des écrivains qui ont participé à créer cette littérature antipodéenne, à la libérer du joug colonial et de l’influence anglo-saxonne, mais de surcroît au travers des ouvrages les plus importants, il retrace l’histoire de l’Australie et son évolution sociologique au fil des siècles.
On découvre ainsi comment cette île-continent sortit de son isolement, dépassa sa réputation de "terre de punition" car on y envoyait les forçats, se montra féministe avant l’heure et fit la place belle aux aventuriers tentés par la ruée vers l’or. Cependant on voit aussi le rôle de l’écrit, la force du roman abolitionniste, la difficulté des Aborigènes à exister socialement mais aussi "littérairement" aux côtés des allogènes et le phénomène des enfants volés, ces enfants, enfants d’autochtones qu’il fallait en quelque sorte éduquer…
"Du récit à valeur documentaire sous l’époque coloniale jusqu’à la tendance contemporaine de l’illustration graphique, comme le souligne l’argument de l’éditeur, le roman australien a connu un essor spectaculaire en à peine plus d’un siècle et demi..." Ici les courants, les auteurs et les œuvres majeurs sont présentés de manière chronologique et propose une analyse originale. On notera donc quelques noms à retenir absolument – outre les déjà célébrissimes Flanagan, Morris West ou Colleen McCullough – Miles Franklin, Patrick White et Thomas Keneally, l’auteur de Schindler’s Ark qui lui permit de remporter le Booker Prize (l’équivalent anglais du Goncourt) en 1982.
Pour ma part, je soulignerais surtout l’importance de mon favori: Arthur Upfield, le géniteur de l’ethnopolar, le père de Napoléon Bonaparte, surnommé Bony, qui, dès 1929, invita les amateurs de roman policier à s’initier au destin des Aborigènes. Bony, le limier pour lequel le Bush – désert au cœur de l’île – n’a aucun secret et dont les aventures égayeraient l’humeur des plus neurasténiques…

Oui, un beau panorama ! Au final, ce panorama au-delà d’une étude universitaire didactique apporte un véritable enrichissement sur l’âme des Australiens qui balance entre coutumes séculaires et audaces de pionner d’un modernisme foudroyant.
A consulter impérativement.

Auteur de la critique : Elsa Potine

Panorama du Roman Australien: des origines à nos jours de Jean-François Vernay, Editions Hermann, 25 Euros

LE 13 FEVRIER : Incendies en Australie : les stars mettent la main à la poche (Source : afp sur "google.com")

L'actrice australienne Nicole Kidman et son époux, le chanteur Keith Urban, ont fait un don de 500.000 dollars australiens (327.000 dollars américains) pour venir en aide aux sinistrés des incendies qui ont ravagé le sud-est de l'Australie et ont fait 181 morts.
Des acteurs australiens et des sportifs célèbres ont participé jeudi soir à un téléthon destiné à recueillir des fonds et au cours duquel plus de 20 millions de dollars australiens de promesses de dons ont été faites, a indiqué la chaîne de télévision Nine.
"Nicole Kidman et Keith Urban ont montré l'exemple en donnant 500.000 dollars à la Croix Rouge, via le téléthon "+Australia Unites+", a indiqué la chaîne sur son site internet.
Parmi les autres vedettes qui ont participé figurent les acteurs et actrices Russell Crowe, Hugh Jackman, Naomi Watts, Rachel Griffiths et Simon Baker, qui ont adressé depuis les Etats-Unis des messages enregistrés.
Au total, près de 66 millions de dollars ont été collectés depuis le lancement d'une opération pour venir en aide aux sinistrés, a indiqué une porte-parole de la Croix Rouge.
Les incendies qui ont ravagé le sud-est de l'Australie depuis le week-end dernier ont détruit près de 2.000 maisons et fait plus de 5.000 sans abri.

LE 10 FEVRIER : L'Art Aborigène : un art équitable à découvrir en Australie ou à Paris (Source : "businesstravel.fr")

L'art aborigène est la mode : il montre l'amour du peuple aborigène pour la nature. Allez découvrir cet art magique dans les territoires du Nord en Australie avec Voyageurs du Monde ou à Paris dans la galerie de Stéphane Jacob !

Stéphane Jacob est le spécialiste de l'Art Aborigène Paris. Cet amoureux de l'Australie a décidé de consacrer sa vie au négoce de l'Art Aborigène, un art parmi les plus anciens au monde puisque ce peuple est établi en Australie depuis 60000 ans. "Les Aborigènes sont arrivés en Australie il y a très longtemps, probablement selon les experts en provenance du sous-continent indien. Alors que ce peuple était présent sur l'ensemble du territoire australien avant l'arrivée de la Couronne britannique, il est aujourd'hui cantonné dans des territoires aborigènes principalement dans le territoire du Nord. On estime que les premières représentations picturales ou de roches gravées des aborigènes datent de 50000 ans en terre d'Arnheim" explique Stéphane Jacob. Ces oeuvres sont donc bien plus anciennes que les fameuses oeuvres de Lascaux (18000 à 15000 ans) ou d'Altamira qui datent du paléolothique.

L'Art Aborigène narre des événements de l'époque du Dreamtime du temps des rêves lors de la création. A l'origine la peinture aborigène n'est réalisée que par quelques initiés ayant atteint un certain niveau de connaissance : eux seuls peuvent créer ou observer des oeuvres d'Art.

"Chaque artiste Aborigène va raconter une facette de son histoire via son oeuvre : comment les grands esprits ont créé les fleuves, les rivières. C'est une peinture sensible aux signes naturels. Elle traduit le respect des Aborigènes pour la nature car elle est source de vie" raconte Stéphane Jacob. Ce sont les événements mythiques du temps des rêves qui sont le sujet principal des oeuvres aborigènes.

L'Art Aborigène : une peinture vue du Ciel

Cet éco-peuple avant l'heure respecte la nature et le mode de vie du peuple aborigène est riche d'enseignement : les aborigènes ne chassent que ce dont ils ont besoin et ont appris à vivre avec la nature. Leurs oeuvres peuvent être vues comme des cartes qui représentent parfois le lieu d'une histoire comme une carte vers un autre monde. "Les oeuvres aborigènes sont comme une vision de la terre vue du ciel, car auparavant les Aborigènes peignaient leurs oeuvres sur le sol et avaient cette capacité à projeter leur vision du ciel sur un bout dans leurs tableaux peints à même le sol" nous confie Stéphane Jacob.

L'Art Aborigène : une esthétique très contemporaine et abordable

L'Art Aborigène présente plusieurs facettes: les peintures du centre de l'Australie du désert sont en général plus abstraites, dotées de couleurs vives de peintures acryliques et sont connues pour être composées de points (comem celle ci-dessus). C'est pourquoi elles sont appelées par les anglo-saxons : dot paintings (peintures à points).

Les peintures du Nord de l'Australie (ci-contre) sont au contraire en général plus figuratives, peintes via des pigments naturels et de couleur mat.

L'Art Aborigène connait depuis quelques années un véritable engouement sur le marché de l'Art international.

Plusieurs artistes sont désormais réputés comme dans la désert central Dorothy Napangardy et ses superbes "dot pantings", Kathleen Petyarre, Abi Loy Kemarre ou dans le Nord Ivan Namirrkki, Linus Warlapinni...

Si vous avez un coup de coeur pour l'Art Aborigène, il faut savoir que celui-ci reste encore abordable : comptez de 800 à 2000/3000 euros pour une belle oeuvre, jusqu'à 14000/20000 euros pour un chef d'oeuvre. Allez visiter la galerie d'Art Aborigène de Stéphane Jacob à Paris ou profitez d'une voyage en Australie pour faire vos emplettes. Voyageurs du Monde propose notamment le voyage d'une vie en Septembre prochain pour aller visiter les plus beaux territoires aborigènes et admirer les artistes sur place. Une belle idée de cadeaux pour un voyage de noces exceptionnel !

DES ARTISTES ETERNELS : un voyage d'une vie au coeur du pays aborigène par Voyageurs du Monde

Pour faire connaitre la richesse de la culture et la beauté des paysages du territoire du Nord de l'Australie, Voyageurs du Monde propose un voyage exceptionnel de 17 jours et 14 nuits à un tarif lui aussi hors norme de 10500 euros du 17/09/2009 au 03/10/2009.

Les heureux voyageurs seront accompagnés par Stéphane Jacob et pourront visiter des territoires aborigènes que l'on peut pas visiter en tant que voyageurs individuel. L'itinéraire va de la magnifique ville côtière de Perth sur la Cöte de l'Océan Indien, au mythique Ayers Rock en passant par Alice Srping. Les voyageurs pourront ensuite aller découvrir les contrées sauvages du Nord de l'Australie autour de Darwin : Tiwi Islands, Oenpelli, Yirrkala et ses fameux poteaux totémiques. Le coup de coeur de la rédaction : à réserver d'urgence pour les passionés d'Art ou de l'Australie