LES ACTUALITES AUSTRALIENNES

L'AUSTRALIE EN FRANCE

 

Le 16 AVRIL : Télévision : France 3 - 20h55 : THALASSA - Escale en Australie : La Grande Barrière de Corail (Source : "http://telepoche.guidetele.com")

Magazine présenté par Georges Pernoud - Durée : 1h 45

RESUME :
Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, la Grande Barrière de corail, le plus grand ensemble corallien du monde, s'étire le long de la côte du Queensland, au Nord-Est de l'Australie. Elle offre une variété exceptionnelle de coraux et de poissons ... Sur la route de Cooktown. Cette petite ville tient son nom du capitaine James Cook, dont le navire, l'Endeavour, s'échoua en 17770 sur le récif de corail ...Cairns, melting pot tropical. Blottie entre le rivage et la forêt tropicale, la ville de Cairns est devenue la plaque tournante du tourisme sur la Barrière, avec près de deux millions de visiteurs par an. Mais avant cela, dans les années 1970, les autorités ont "nettoyé" le site de ses hippies et des aborigènes ... Le combat de Murray Island. L'archipel des Murray, en pleine mer de Corail, abrite des communautés d'aborigènes insulaires, bien décidés à faire valoir leurs droits sur la Barrière dont ils furent les premiers gardiens, longtemps avant l'arrivée des colons ... Les pilotes du Reef. Séparant l'Australie et la Nouvelle-Guinée, le détroit de Torres est un couloir maritime rendu périlleux par le récif et les courants. Afin d'éviter les accidents, la loi oblige les capitaines de navires à s'en remettre à l'un des experts de la Société des pilotes du Reef ("récif") australien pour la traversée du détroit ... Crocodile Dundees. Crocodile de mer, le "Saltie" evolue en eau salée comme en eau douce. On le rencontre sur les plages et le long des estuaires qu'il remonte. Ces spécimens sont aujourd'hui protégés. Lorsqu'ils sont signalés près des zones habitées, une brigade spécialisée de rangers intervient. Brian, Clayton et Rodney ont leur technique pour les capturer ...

AVIS :
Cette première partie d'une escale fascinante s'attache à la singularité du Queensland, donnant un bel aperçu de sa luxuriance toute tropicale. Le dernier reportage nous gratifie en outre d'une spectaculaire capture de crocodile !

Le 8 AVRIL : Autun : Une seule soirée à l'Arletty : Atmosphère d'Australie, avec projection suivie d'une discussion (Source : "lejsl.com" (Le Journal de Saône-et-Loire on Line))

Le cinéma Arletty propose le mardi 13 avril à 20h30 une soirée consacrée à l'Australie, avec la complicité de Rob Urie, un Australien vivant dans l'Autunois. La soirée débutera par la projection du film "Le chemin de la Liberté", de Phillip Noyce, et se poursuivra par une discussion autour d'un verre de "fruit Saline". Il y aura même un "kangaroo". Pot et petit souvenir de la culture aborigène offerts à tous.
Australie années 30 : Le gouvernement décide que les enfants aborigènes seront désormais retirés à leur famille et envoyés dans des institutions afin de les préparer à vivre dans une société blanche, comme domestiques ou ouvriers agricoles.
Trois fillettes sont ainsi tranférées à l'autre bout du continent, dans un camp aux conditions de vie épouvantables. Elles s'évadent, suivant la cl^ture qui partage l'Australie du nord au sud et protège les cultures des lapins, et entament un interminable et dangereux périple de 2 000 kilomètres, avec à leurs trousses la police, les avions, les médias, toutes les autorités. Une page douloureuse de l'histoire australienne.
Film en version originale sous-titrée.

Le 3 AVRIL : Aude : Le parc australien de la Cavayère rouvre ses portes aujourd'hui (Source : "lindependant.com")

L'Australie s'étend sur 5 hectares à deux pas de la station balnéaire de la Cavayère. A croire qu'il s'y développe un micro-climat.
Le visiteur qui franchit les portes du parc australien prend une bonne bouffée d'évasion. Tous les 10 mètres, un stand explique un animal ou une typicité aborigène (la peinture, le temps des rêves et des pistes chantées ou le rhombé, téléphone portable des tribus). Un panneau ou un point vidéo racontent les naissances ou les parades nuptiales. Et il n'y a pas mal de possibilités avec la soixantainede pensionnaires qui animent ce site entre pinède et genêts. Alors d'émeuss en wallabies, on part à la rencontre de Jimmy le lama, Chocolat le dromadaire, Sadam l'autruche ...
"J'ai fait l'élevage d'autruches pendant 15 ans dans le Bordelais, explique Carole Masson, la responsable commerciale du parc. En 2000, j'ai décidé d'ouvrir un parcpour son côté ludique. Et depuis 2002, c'est devenu le parc australien. Et avec ce pays continent fascinant, il y a toujours des choses à découvrir et à expliquer".
Les enfants l'ont bien compris tout comme les groupes du 3ème âge. A chaque fois, ils se jettent sur l'atelier du chercheur d'or. "Dès qu'ils ont la licence, ils partent chercher de l'or en tamisant". Cette zone ludique, on la retrouve un peu plus loin, avec l'atelier "boomerang" ouvert tous les mercredis et week-ends et celui de didjeeridoo (essayez d'émettre un son avec ce drôle d'instrument). Bien sûr, un arrêt à l'espace des wallabies (une des 120 espèces de kangourous) vaut le coup d'oeil. "Il leur faut un espace terrible pour leur bond, explique Carole. Apartir de juin, on va commencer à voir apparaître de la poche la tête des bébés. Ils sont sevrés pendant 16 à 18 mois". Un peu plus loin, le local des naissances où vont naître en direct les autruches et où se prélasse Joey, le kangourou que Carole a élevé au biberon l'an dernier. Un amour d'Australie.

Le 24 MARS : Kuoni rebondit sur l'Australie - 1 500 à 2 000 clients attendus d'ici 2 à 3 ans (Source : "www3.webzinemaker.net/tourmag")

Après une première brochure éphémère en 1985, Kuoni revient sur l'Australie avec une toute nouvelle production dont un important volet à la carte avec des hôtels dans les principales villes australiennes, de Sydney à Perth. Et le Tour Operator (TO) espère ne pas voir bégayer l'histoire. Il se fixe un objectif de 1 500 à 2 000 clients sur la destination d'ici 2 à 3 ans.

Ayers Rock et un aborigène. La nouvelle brochure Australie de Kuoni affiche en couverture deux des images mythiques de l'Australie. Cette production annuelle marque en tout cas le grand retour du TO sur la destination.
Pourquoi reprogrammer une brochure complète sur l'Australie ? "C'est d'abord une destination long courrier qui est aujourd'hui très tendance et présente un potentiel de développement indéniable" affirme Emmanuel Foiry, président de Kuoni France. "C'est aussi une destination se vendant beaucoup à la carte, un domaine sur lequel nous souhaitons insister". Autre intérêt de la destination : le prix du forfait, qui avoisine les 3 000 euros par personne en moyenne, permet de rentabiliser l'investissement.
Sans oublier une petite motivation plus anecdotique : Kuoni France était la dernière filiale de Kuoni en Europe à ne pas proposer l'Australie. En 96 pages, avec un cahier des prix séparé, Kuoni présente une importante production à la carte avec des hôtels dans les principales villes australiennes, de Sydney à Perth, un choix de 13 modules "escapades" permettant de constituer son voyage en toute liberté ainsi que près d'une quarantaine d'excursions.

Offres spéciales AGV avec Singapore Airlines

Kuoni enrichit également sa production par 6 autotours et 5 circuits, dont un "grand tour d'Australie" permettant de partir à la découverte de l'île continent en 13 jours, de Perth à Sydney via le centre rouge et la grande barrière de corail.
Ce circuit s'affiche à partir de 2 995 euros par personne. A noter que la brochure programme également la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie. Côté commercialisation, la distribution de la brochure dans les 3 500 agences travaillant avec Kuoni sera accompagnée d'un programme de formation en plusieurs volets.
Le TO prévoit deux "universités", à Paris et à Lyon, ainsi que des ateliers de formation au siège. Près de 300 agents de voyage devraient rapidement bénéficier de ces prestations . Dès avril, des offres spéciales pour les agents de voyages seront proposées en partenariat avec Singapore Airlines.
Un challenge sera également lancé en avril avec à la clé, pour les 12 meilleurs vendeurs, un séjour aventure en Australie en novembre. Concernant les objectifs, Emmanuel Foiry n'avance aucun chiffre pour la première année mais il entend se positionner à terme.
"D'ici deux à trois ans, nous visons 1 500 à 2 000 clients, ce qui nous permettra de rattraper Asia", explique le patron de Kuoni France. Pas question en tout cas pour le TO de rejouer le scénario de 1985. A l'époque, Kuoni avait lancé sa première brochure Australie avant d'arrêter la destination un an plus tard. "Nous sommes convaincus que nous ne verrons pas l'histoire se répéter", sourit Emmanuel Foiry.

Le 4 MARS : Chalon-sur-Saône : Connaissance du Monde : L'Australie, le cinquième continent (Source : "lejsl.com" (Le Journal de Saône-et-Loire on Line))

Mardi soir, salle Marcel Sembat, dans le cadre de connaissance du monde, Cyril Isy-Schwart a emmené son public sur le cinquième continent : l'Australie. Conférencier depuis 26 ans, Cyril Isy-Schwart a parcouru l'Australie pendant dix-sept mois, accompagné de son frère Lionel pour réaliser ce reportage riche en couleurs avec de multiples paysages d'une grande beauté.
Le conférencier a d'abord situé l'Australie comme une île continent. Il a parlé de ses premiers habitants venus d'Asie du Sud Est. Ces Aborigènes, guerriers de l'âge de pierre, sortis de la nuit des temps ont laissé des peintures rupestres extrêmement intéressantes. Ils ont été plus tard victimes d'un génocide qui durera cent ans lors des invasions successives hollandaises et anglaises. Ils n'obtiendront la nationalité australienne qu'en 1967.
Les bagnards débarqués au 18ème siècle sur ces terres lointaines seront à l'origine de la première colonie de Sydney. Mais en 1851, avec la ruée vers l'or, l'Australie est devenue une destination prisée et, en 1868 la déportation des prisonniers vers l'Australie s'est arrêtée.
Sydney est devenue une mégapole au bord de l'eau avec son opéra, son été australe, sa jeunesse et sa qualité de vie.
Rapidement, le conférencier emmène son public dans l'état de Victoia pour présenter la "GReat Ocean Road" ou "La Grande Route de l'Océan".Une côte magnifique dont les falaises balayées par des vagues pendant des millénairtes ont détaché des roches qui se dressent aujourd'hui au milieu de la mer. Certaines ont pris la forme d'arche, de pont, de grotte. On appelle aussi ces rochers les "douze apôtres". Surprenant le golf de Noble Street dont les greens sont envahis par des centaines de kangourous malgré quelques râleurs côté golfeurs, tout le monde fait bon ménage. On peut comprendre le désagrément que peuvent causer ces gentilles bêtes quand on sait qu'il y a quarante huit espèces de kangourous en Australie et qu'ils sont environ vingt millions. Les kangourous gris sont protégés.
Troublan est souterraine. C'est le plus gros rocherdu monde mais aussi un site sacré pour les Aborigènes.
Enfin, Cyril Isy-Schwart nous emmène dans le Queensland, visiter la Grande Barrière de Corail de 2 500 kilomètres de longet nous plonge dans une eau transparenteoù vivent 350 types de coraux, 1 500 espèces de poissons mystérieux, dont les couleurs sont à elles seules une oeuvre d'art, une merveille du patrimoine mondiale, un paradis sous la mer, "la Grande Barrière de Corail n'appartient pas aux hommes, ils sont seulement locataires" dit le conférencier.
Pour terminer, Cyril Isy-Schwart promène son public dans le parc de Kakadu, puis l'intéresse au sport avec les fabuleux rodéos de Mataranka, où même les tous petits participent à cette fête, casqués et souvent tenus par papa.
Un beau dépaysement pour les quelques 400 personnes qui étaient présentes. La prochaine réunion de Connaissances du Monde aura lieu le mardi 16 mars, salle Marcel Sembat et aura pour sujet les Caraïbes, par Marc Garnier.

Le 23 FEVRIER : Nouveau monde : Un an en Australie, ça vous dit ? (Source : "leparisien.com")

Depuis peu, l'Australie propose aux jeunes Français un Visa Vacances - Travail d'un an pour venir découvrir l'île-continent. Une formule séduisante proposée également aux Australiens par la France à compter d'aujourd'hui.
L'Australie, nouvel eldorado du bout du monde, ouvre ses portes aux jeunes Français. Depuis début janvier, un nouveau visa, très facileà obtenir, permet à tous les 18-30 ans de filer douze mois dans cette vaste contrée riche de soleil et de promesses. Pour la visiter, pour y étudier mais surtout pour y travailler (par périodes de trois mois maximum), ce qui pouvait nécessiter jusque-là de très pénibles formalités administratives. La France rend la politesse à partir d'aujourd'hui en offrant la même possibilité aux jeunes Aussies, à raison de 500 candidats par anDu côté des Français tentés par l'aventure, ce nombre devrait être très largement dépassé. En un peu plus d'un mois et sans publicité, 350 jeunes Français ont déjà signé ce bail valable un an pour les antipodes. "C''est remarquable et très surprenant quand on songe que ce sont des gens qui partent pour très loin et très longtemps", s'enthousiasme William Fisher, l'Ambassadeur d'Australie à Paris. "Cette année, nous devrions dépasser les 1 500 visas et sans doute arriver à 10 000 d'ici cinq ans. Nous n'avons fixé aucun quota. On sent chez les jeunes Français une grande excitation à venir nous voir".

"Une super Californie"
Pourquoi un tel engouement ? Sans doute parce que l'Australie, quatorze fois grande comme la France, exerce une fascination propre à tous les nouveaux mondes avec- certains en ont fait l'amère expérience - son lot de mirages et de désillusions. "L'eau est très bleue, le ciel très limpide, les plage immenses et les gens très ouverts. C'est un pays intense, une sorte de super Californie", commente William Fisher.
L'Australie, c'est aussi un mode de vie très hédoniste (80 % des 19 millions d'habitants vivent à moins d'une heure de la plage), un niveau de croissance très élevé et un taux de chômage faible qui permet aux visiteurs de décrocher un petit job (voire mieux) sans trop de problème.
"Pour un jeune qui débarque, tout est possible"assure l'Ambassadeur. Y rester, si affinités, par exemple une fois qu'expire le visa ? Il vous faudra alors convaincre un employeur local de vous parrainer pour obtenir un temporary business visa, valable quatre ans et renouvelable plusieurs fois. Si l'Australieséduit autant, enfin, c'est aussi parce que les Français, réputés casaniers, ont la bougeotte comme jamais. En un peu plus de dix ans, le nombre d'expatriés pour un an ou plus (les installations définitivesaugmentent beaucoup) a grimpé de 35 % alors que la tendance était jusque-là à la baisse.

Le 20 FEVRIER : Montchanin : Association du développement des Arts et de la culture - Merveilleux voyage en Australie (Source : "lejsl.com" (Le Journal de Saône-et-Loire on Line))

Ce dimanche, la salle des fêtes de Montchanin servait de cadre à une conférence. En effet, l'Association du Développement des Arts et de ka Culture (ADAC) et l'association "Peuples et Images" ont invité toutes celles et tous ceux qui le désiraient à découvrir ou redécouvrir l'Australie avec le film de Claude Poret et Hélène Lucas.
A travers ce film qui était commenté comme il se doit, le public a pu s'évader dans les villes lumineuses du bord de la mer : Perth, Sydney, Brisbane, des villes en plein essor.
L'Australie, c'est : le Bush avec les Aborigènes et le monde mystérieux et fascinant du "Dreamtime", mais aussi l'Outback : l'intérieur du pays, vaste et grandiose, terre des pionniers et de l'aventure, des chercheurs de pierres précieuses ou des éleveurs de bétail.
L'Australie est aussi le pays du kangourou et du koala, d'une faune et d'une flore unique, du plus grand monolithe du monde : l'Ayers Rock et de la huitième merveille du monde avec sa barrière de corail de la côte ouest du Queensland.
Chacun a pu admirer l'aventure si extraordinaire d'une faune si particulière dont lr kangourou est le plus bel exemple avec le koala. Précisons également que l'isolement a aussi permis la conservation des plantes, de fleurs inconnues ailleurs. L'Australie pays de l'eucalyptus (500 variétés différentes) et du mimosa, mais aussi du spinifex, cette herbe évocatrice des terres désertiques.
Enfin bref c'est un continent où le temps mesure les distances, en quelques mots un rêve d'espace et l'espace du rêve.

Le 22 JANVIER : Saint-Georges-sur-Baulche (NDLR : "Banlieue ouest d'Auxerre (Yonne)): Conférence sur l'Australie (Source : "lyonne-republicaine.fr")

L'association "Peuples et images" propose au centre culturel de Saint-Georges-sur-Baulche une conférence sur l'Australie le vendredi 23 Janvier à 20h30. La première découverte est celle des villes lumineuses au bord de la mer : Perth, Sydney, Brisbane, des villes en plein essor.
A l'opposé dans le Bush se trouvent les Aborigènes et le monde mystérieux et fascinant du Dreamtime. L'Outback, l'intérieur du pays, vaste et grandiose, est la terre des pionniers et de l'aventure, des chercheurs de pierres précieuses ou des éleveurs de bétail
L'Australie est aussi le pays du kangourou et du koala, d'une faune et d'une flore unique au monde.Un univers à découvrir, un rêve d'espace et l'espace du rêve.
Entrée libre.