LES ACTUALITES AUSTRALIENNES EN 2008

L'AUSTRALIE EN FRANCE

 

Le 1er DECEMBRE : Arts Plastiques : Art aborigène d'Australie à Fontainebleau : Peintures et Walkas boards (Source : "lequipe.fr")

EXPOSITION et CONFERENCES : 52 oeuvres d'artistes aborigènes seront présentées à partir du 12 décembre prochain et jusqu'au 10 janvier 2009 à la galerie ALTER MUNDI BOUTIQUE, 44 rue de France à Fontainebleau : des toiles acryliques du désert et des ocres du Kimberley parmi lesquelles des oeuvres d'artistes prestigieux : Ronnie Tjampitjimpa, Nancy Ross Nungurrayi, Mitjili Napurrula, Barbara reid Napangardi, George Ward, Kenny Williams Tjampitjimpa, Charlène Carington, Mark Nodea...

mais aussi, chose encore plus rare, des walkas boards qui sont une tradition d'oeuvres sur bois réalisées par de petites communautés Anangu et pitjantjaras dispersées dans l'immensité du désert.
Les motifs des Walkas boards, tout comme ceux des peintures sont inexorablement liés au Tjukurpa (Le Temps du Rêve), qui définit la Loi et le mode de vie du peuple Anangu. Ces symboles sont traditionnellement utilisés dans les grottes, sur le sol et dans les peintures de corps pour dire l'histoire de la création, l'enseigner et en transmettre l'héritage. La pyrogravure et le pointillisme, les 2 techniques utilisées pour réaliser les walkas boards sont issues du travail effectué sur les objets cérémoniels ou usuels.

Les conférences auront lieu à la galerie Alter Mundi Boutique le 12 décembre à 20h30 et le 13 décembre à 17h, entrée libre.

Pour tous renseigenements : Sylvie Laboureur, 01 64 24 04 33
Visiter le site : www.peintureaborigene.com

Le 14 NOVEMBRE : Rugby - AUS - Gasnier avec les Bleus ? (Source : "lequipe.fr")

L'Australien Mark Gasnier, qui porte depuis le début de la saison les couleurs du Stade Français, pourrait bien se retrouver en équipe de France d'ici trois ans. Selon Ewen McKenzie, l'entraîneur australien du club parisien, le joueur n'aurait pas très envie de retourner jouer avec les Wallabies. «Il se sent bien ici à Paris, souligne McKenzie Pour être honnête, on n'a pas vraiment remarqué dans son comportement un désir de retourner jouer en Australie»

Les responsables de la Fédération australienne ont prévu de rencontrer Gasnier lors de la prochaine tournée des Wallabies en Europe et lui demanderont à l'occasion s'il compte retourner en Australie pour évoluer dans le Super 14 avant la Coupe du monde 2011. L'intéressé avoue qu'il n'a pas encore pris de décision «Je peux retourner en Australie, c'est possible mais je pourrais également me retrouver avec le XV de France dans trois ans.» Affaire à suivre...

Le 11 NOVEMBRE : Le gouverneur d'Australie à Fromelles pour se souvenir de ses compatriotes (Source : "lavoixdunord.fr")

Pour le 90e anniversaire de l'Armistice, et quelques mois après la découverte de 400 corps de soldats, Fromelles accueillait, dimanche, le gouverneur général d'Australie.

Dimanche matin, agitation inhabituelle à Fromelles. Dans ce tranquille village des Weppes, les gendarmes sont omniprésents. Voitures officielles noires, drapeaux australiens ou français... Quelques soldats défilent même en costume d'époque. La commune accueille une invitée de marque : le gouverneur général d'Australie, Mme Quentin Bryce, venue commémorer le 90e anniversaire de l'Armistice.

Ici à Fromelles, la terrible bataille du 19 juillet 1916 fit 5 533 victimes dont 2 200 morts.

Pour accompagner celle qui représente la reine d'Angleterre en Australie, des personnalités venues de Canberra, des représentants de l'armée de terre, de l'armée de l'air et de la marine en grand uniforme, la municipalité de Fromelles, les anciens combattants, l'association « Fromelles et Weppes terre de mémoire 14-18 », quelques Fromellois aussi.

Avant de rejoindre le site où les restes de 400 soldats britanniques et australiens ont été trouvés l'été dernier, il faudra braver la boue, sous l'oeil des caméras et des appareils photo de la presse australienne et française. Les chaussures vernies en prennent un coup. On manque de glisser, on rit un peu.

Et puis... le silence. Les images de la bataille sont dans les têtes de ceux qui, la veille, ont vu le documentaire diffusé à la télévision (*). Ces jeunes gens, ces visages souriants pendant les trois mois de voyage en bateau... Et puis l'assaut mortel. Plus de 5 000 morts ou blessés, dont ces quatre cents-là, à quelques mètres de nous, sous terre, comme effacés de l'histoire pendant 90 ans. Et sortis de l'oubli grâce à la ténacité, l'entêtement même, de quelques individus, l'historien Lambis Englezos en tête.

Dépôt de gerbes, garde-à-vous des soldats. Et puis, une sonnerie aux morts. Frisson... On remontera vers le centre du village en silence, ou presque.

Là, à nouveau l'agitation, le ballet des voitures officielles jusqu'au mémorial Cobbers, au VC Corner. Martial Delebarre récitera, en anglais, l'ode des Morts au champ d'honneur de Binyon : « Ils ne vieilliront pas comme nous/ (...) Quand viendra l'heure du crépuscule/ Et celle de l'aurore/ Nous nous souviendrons d'eux. ».

Après ces deux heures lourdes en émotion, tout le monde sera content de se retrouver à la mairie. Echanges de cadeaux entre Mme Bryce et Hubert Huchette, discours où l'on parle d'« amitié entre les peuples », de « paix éternelle ». Le maire a finalement promis de travailler « à faire de Fromelles, terre de combat, une terre de construction de la paix ».

(*) « La guerre de Bill », un documentaire diffusé samedi sur France 3.

Pendant ce temps là, en Australie :

Le 11 NOVEMBRE : Jour du Souvenir : Une minute de silence pour les soldats australiens (Source : "http://lcn.canoe.ca")

L'Australie a fait une pause aujourd'hui pour rendre hommage aux militaires qui ont perdu la vie dans la Première Guerre mondiale. Plus de 60 000 soldats sont morts au combat entre 1914 et 1918.
Le premier ministre australien, Kevin Rudd a dit souhaiter que le 90e anniversaire de la fin de la guerre soit un symbole de paix.
Des cérémonies se sont tenues partout en Australie. Une minute de silence a été observée sur le coup de onze heures.

Le 9 NOVEMBRE : Hommage aux soldats australiens dans la Somme (Source : "lavoixdunord.fr")

Le temps d'un après-midi, la Somme était australienne. Hier, le pays des « Aussies » était à l'honneur, pour l'inauguration du mémorial consacré à ses soldats tombés au front, lors de la Grande Guerre.

L'Australie avait vu les choses en grand, hier après-midi. Devant le mémorial australien du Hamel, dans la Somme, plus de 500 personnes s'étaient massées. Jean-Marie Bockel, secrétaire d'État à la Défense et aux anciens combattants, avait fait le déplacement. Il faut dire que la cérémonie, qui servait à la fois à inaugurer le mémorial et à célébrer l'anniversaire de la fin de la Grande Guerre, avait quelque chose de particulier. La trace d'un lien fort entre la France et l'Australie, parfois oublié : 46 300 soldats, venus de l'autre bout du monde, se sont battus sur le front occidental. Dix pour cent d'entre eux n'en sont jamais revenus. « Je suis privilégiée, en tant que symbole et voix de mes compatriotes, d'être ici, dans ce haut lieu, pour remercier et pour honorer, pour se réjouir et pour rêver », a déclaré la gouverneure générale de l'Australie, son excellence Mm e Quentin Bryce.

Stéphane Chevin, maire du Hamel, expliquait qu'un « mémorial avait déjà été érigé il y a dix ans. Mais, avec les intempéries, le marbre était tombé. En 2001, les Australiens ont décidé de le reconstruire. Toute cette cérémonie a d'ailleurs été prise en charge par l'Australie » La bataille du Hamel du 4 juillet 1918 est historique pour les Australiens. « C'est la première fois que nos soldats étaient dirigés par un Australien, John Monash en l'occurrence, soulignait Richard Ogier, attaché aux affaires publiques et aux médias à l'ambassade australienne de Paris.

Il avait tous les corps d'armée sous ses ordres. La bataille a été extrêmement rapide, remportée en seulement 93 minutes.

Le 31 OCTOBRE : Le ministre australien des Affairesétrangères en pèlerinage dans la Somme (Source : "lavoixdunord.fr")

Villers-Bretonneux, à l'ouest d'Amiens (Somme), est un lieu de mémoire pour de nombreux Australiens. Cette commune, cadre le 25 avril 1918 d'un combat pour des soldats des antipodes, a reçu, hier, la visite de Stephen Smith, le ministre des Affaires étrangères..

« Après la bataille (où 1 200 soldats australiens sont morts) et la fin de la guerre, l'Australie a décidé d'aider à la reconstruction de notre village. En 1927, nous avions un nouveau bâtiment scolaire. Il s'agit de la seule école australienne en France », explique Annie Brassart, présidente de l'Association franco-australienne et du musée de Villers-Bretonneux. L'inscription dans la cour de récréation aux couleurs jaune et verte « Do not forget Australia » (n'oubliez pas l'Australie) est un incontournable pour les touristes de l'île continent.

« Notre héritage » .

L'an dernier, lors de la Coupe du monde de rugby, le XV des Wallabies n'avait pas oublié de prendre la pose dans cette petite ville de la Somme (4 000 habitants). .

Hier matin, lors de son séjour en France pour signer un accord entre son pays et l'Union européenne, Stephen Smith, le ministre des Affaires étrangères, a tenu à passer par la Somme. « Cette inscription à Villers est très connue dans mon pays. Le mémorial national australien au Hamel n'est pas loin non plus, explique-t-il lors de la visite du musée. Ces lieux ont une signification historique. Ils font partie de notre héritage et marquent le début de l'amitié entre la France et l'Australie. C'est important aussi de voir l'implication des gens locaux, comme ici au musée de Villers, afin de perpétuer le souvenir de mes compatriotes morts sur les champs de bataille entre 1914 et 1918. »

Le 14 OCTOBRE : La fureur d'AC/DC cet hiver en France (Source : "virginradio.fr")

Après Rage Against the Machine l'été dernier, à Rock en Seine, puis l'annonce des deux concerts de Metallica pour le mois d'avril prochain, ls groupes mythiques sont de retour en France.
Cette fois, c'est AC/DC qui vient d'annoncer la tenue d'un show le 25 février 2009 au Palais Omnisports de Paris Bercy. Cette date s'inscrit dans le cadre de la sortie de son nouvel opus, Black Ice, attendu le 20 octobre chez les disquaires.
Ce disque succédera à Stiff Upper Lip paru il y a déjà huit ans. Annoncé depuis maintenant près de deux ans, cet opus, produit par Brendan O'Brien et mixé par Andy Wallace, est décrit comme un retour aux sources pour la formation. Le premier single extrait est le morceau Rock'n'Roll Train.
Avec cet album et ce concert, AC/DC espère bien compter parmi les événements rock qui marqueront 2009.

Le 25 AVRIL : 90 ans après, 5.000 Australiens en Picardie (Source : "france-info.com")

Ils sont venus de Brisbane, de Canberra ou de Sydney pour rendre hommage aux 24.000 Australiens tués ou blessés lors de la libération de Villers-Bretonneux, il y a 90 ans.

C’était dans la nuit du 24 au 25 avril 1918, dans les derniers sursauts de la Première Guerre Mondiale. Les troupes australiennes reprennent la ville de Villers-Bretonneux, dans la Somme, aux Allemands. Une victoire qui permet de stopper l’avancée allemande sur le front occidental. Mais au prix de lourds sacrifices : 24.000 soldats sont alors tués ou blessés.

Pour leur rendre hommage, 90 ans plus tard, 5.000 personnes avaient fait le déplacement depuis l’Australie. Portant un maillot de sport, une casquette ou un badge aux couleurs de leur pays, ils ont assisté à la cérémonie organisée au petit matin au mémorial national australien de Villers-Bretonneux. Un "Dawn Service" organisé pour la première fois en France.
Le ministre des Anciens Combattants de l’île a affirmé qu’"il était temps aujourd’hui de se rappeler que nous étions ici, que les nôtres ont donné leur vie ici au service de notre nation, pour la défense de la France et des idéaux que nous partageons".

Le 25 avril est une date d’autant plus importante en Australie qu’elle marque également "l’Anzac Day" : le 25 avril 1915, les troupes australiennes et néo-zélandaises ont débarqué en Turquie pour s’engager dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale.
46.000 Australiens sont morts sur le front occidental entre 1914 et 1918. Plus de 10.000 reposent dans des tombes anonymes en France.

Le 14 AVRIL : Abie Loy Kemarre Peintures de femmes aborigènes du Désert Central d'Australie (Source : "infosjeunes.com")

Exposition-événement en présence de l'artiste Paris, du 14 au 31 mai 2008 Entrée libre

Sur Abie Loy Kemarre : Abie Loy Kemarre est née en 1972 à Utopia dans le territoire du nord. Elle appartient au clan Anmatyerre. Abie vit à Lylenty (près d'Utopia) en compagnie de son époux, Terry Rumble, et de toute sa famille : sa mère, Margareth Loy, ses frères et soeurs et sa grand-mère, la célèbre Kathleen Petyarre, sous la tutelle de laquelle elle a commencé à peindre, en 1994. Abie Loy détient des droits sur le Rêve de la Dinde Sauvage qu'elle associe aux représentations des sables des collines et aux motifs ancestraux de la peinture corporelle. Au travers d'oeuvres puissantes et sensibles, Abie Loy transmet au spectateur l' émotion des Rêves et de la culture de son pays.

Sur la Galerie Yapa : Située sur les flancs de l'Église Saint Roch dans le 1er arrondissement deParis, site classé, la galerie d' Art Aborigène d'Australie, Yapa (Aborigène en dialecte aborigène), a ouvert ses portes en juin 2006. Œuvres d'artistes aborigènes majeurs du Désert Central et du Territoire du Nord, concerts de musiques traditionnelles au Yidaki ( didgeridoo ), images de cérémoniels du festival Garma rassemblant les différentes communautés aborigènes en Australie et images d'artistes peignant leurs oeuvres sont au rendez-vous de façon didactive et informative. La promotion et la défense de la culture aborigène font partie des missions de la Galerie Yapa. De nombreuses oeuvres sont ainsi réunies, comme celles de DR George Tjapaltjarri, Ronnie Jampitjinpa, Kudditji Tjungarravi, Leslie Daniels Jampitjinpa, Adrian Watson, Joe Jangal Long, Mona Rockman Napaljarri, Gloria Petyarre, Mercia Turner ainsi que des Yidaki fabriqués par DjaluGurruwiwi et David Blanasi. Sont également exposées les oeuvres de Ningurra Napurrula, faisant partie du collectif d'artistes aborigènes ayant décoré les fresques du Musée du Quai Branly avec Jean Nouvel.

www.artaborigene.com

Le 14 AVRIL : L'Australie arrive sur le petit écran (Source : "quotidiendutourisme.com")

Avec plus de 73.500 visiteurs français en 2007, l'OT d'Australie (Tourism Australia) lance pour la première fois une campagne télévision en France.

Du 14 au 30 avril, un spot de 30 secondes sera diffusé sur TF1, M6, Canal +, France 4, Paris Première, Discovery Chanel, Euronews France, National Geographic, Odyssée, Planète Thalassa, TV5, Ushuaia TV et Voyage. Souhaitant associer ses partenaires à cette communication, Tourism Australia a offert la possibilité à 7 TO de promouvoir leurs meilleurs produits sur le site Internet de l’office du tourisme. La campagne télévisée sera également suivie d’une campagne de promotion en ligne de plusieurs semaines sur Opodo, Expedia, Lastminute et l’Internaute.

E Mail reçu par Chtitsoeur Le 13 MARS

Pour info : Deux changements dans les dates parisiennes de la séance "l'Australie" de Connaissances du Monde.

E Mail reçu par Chtitsoeur Le 20 FEVRIER

Depuis plus de 60 ans, le cyle de ciné-conférences "Connaissannce du Monde" s'est rendu célébre à travers sa formule "A l'écran, un film - sur scène, l'auteur". C'est aujourd'hui l'Australie que l'on découvre grâce à un film de Jean Charbonneau et Dong Wei

Pour avoir tous les renseignements nécessaires, cliquez ici

Le 26 JANVIER : Fauve d'Or australien à Angoulême (Source : "20minutes.fr")

Cette année encore, le palmarès du festival de la BD d’Angoulême a récompensé la bande dessinée exigeante et de qualité. Le Fauve d’Or, prix du meilleur album, va à l’Australien Shaun Tan pour Là où vont nos pères.
Une histoire sans parole. Une splendide allégorie du drame de l’immigration aux Etats-Unis au début du siècle dernier. Le destin d’un père qui quitte femme et enfants pour s’installer dans un pays fantasmagorique. Le propos de Shaun Tan est d’autant plus marquant et universel qu’il est dépourvu de dialogues. Son dessin académique et raffiné a su toucher le jury qui a également récompensé sept albums d’un prix Essentiel.

Extrait du site du Festival d'Angoulême : www.bdangouleme.com

« LA OU VONT NOS PERES » de Shaun Tan - Edition : Dargaud

Un homme arrive dans une étrange contrée et tente de s'habituer à la vie et aux mœurs bizarres des habitants de ce pays. Il a laissé derrière lui femme et enfants pour leur assurer une vie meilleure... Shaun Tan, dessinateur australien né en 1974, traite ici du thème de l'immigration sous une forme métaphorique, convoquant une imagerie fantasmagorique. En résulte une histoire universelle, car tout un chacun pourra s'identifier au parcours de cet homme, à travers les yeux duquel le lecteur vit l'expérience tantôt douloureuse, tantôt enthousiasmante de l'adaptation à une autre culture.