LES ACTUALITES AUSTRALIENNES EN 2006

ENVIRONNEMENT

 

FIN DECEMBRE : L’armée australienne invitée à déclarer la guerre aux crapauds (Source : "lexpress.mu")

Les défenseurs australiens de l’environnement ont invité l’armée à se mobiliser pour partir en guerre contre une espèce de crapauds, les “cane toads”, dont l’invasion dans le Nord de l’“île-continent” est assimilée à un fléau. Ces batraciens, qui avaient été introduits en Australie d’Hawaï en 1935 pour lutter contre les scarabées, ont gagné 3 000 km pour s’étendre de l’Etat de Queensland, dans le Nord-Est, à Darwin, dans le nord.

Ils seraient aujourd’hui plus de 200 millions et leur introduction est vécue comme une catastrophe pour l’environnement comparable à celle des lapins.

“Il faut mobiliser le maximum de gens sur le terrain, et si l’armée peut arrêter une stratégie pour maîtriser l’invasion de crapauds, ce serait formidable”, a déclaré mercredi à la radio publique ABC le porte-parole de l’association Frog Watch (Alerte aux Crapauds), Ian Morris. La peau de cette espèce de batraciens est venimeuse, et ils sont responsables d’un déclin spectaculaire de la population de serpents, de lézards et de marsupiaux en Australie.

Le 13 DECEMBRE : L'été de tous les incendies en Australie (Source : "abc.net.au")

Un voile de fumée recouvrait toute la ville de Melbourne ce matin tandis les incendies continuent leur progression féroce dans la région Est de l'Etat du Victoria.

Plusieurs feux se sont rejoints pour créer un mur de flammes s'étendant sur des centaines de kilomètres et plus de 400 000 hectares. De nombreuses petites communautés rurales sont en état d'alerte et se rongent d'inquiétude devant le caprice des vents qui, d'un moment à l'autre, changent la direction des flammes.

Des milliers de pompiers combattent jours après jours ces incendies qui perdurent depuis maintenant deux semaines. Des combattants du feu de l'État du Queensland ont été dépêchés dans le Victoria pour prêter main forte aux pompiers locaux et néo-zélandais déjà sur place. Les autorités envisagent également de faire appel à une centaine de pompiers des Etats-Unis.

Les incendies continuent également dans le petit État insulaire de Tasmanie et plusieurs communautés rurales de la côte Est sont également menacées. Une trentaine de familles a dû être évacuée et 14 maisons ont été détruites.

Le Premier ministre australien, John Howard, effectue aujourd'hui une visite d'inspection des dégâts dans le Victoria et en Tasmanie.

Plusieurs foyers d'incendie se sont déclarés dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud.

L'État d'Australie occidentale n'a pas été épargné par les incendies qui se sont déclarés sur les hauteurs de Perth, la capitale. Une maison a été détruite, deux autres endommagées et trois pompiers ont été blessés dont un victime d'une attaque cardiaque.

Le 12 DECEMBRE : Un peu de répit pour le Victoria et des dégâts en Tasmanie (Source : "abc.net.au")

Les incendies de forêts continuent en Australie. C'est l'île de Tasmanie qui a le plus souffert hier avec la destruction d'environ 23 habitations. Des vents soufflant à plus de 120 kilomètres heure ont alimenté les brasiers qui ont surtout touché la côte Est de ce petit État australien.
La ville de Scamander était sous le choc ce matin, sans électricité et dans un rideau de fumée. Aucune victime n'est à déplorer.
Dans l'État du Victoria, un changement des conditions météo a quelque peu apaisé la situation et a permis aux 4000 pompiers de souffler un peu. Toutefois des vents forts persistent et les flammes parviennent à sauter les barrières coupe-feu.
Dans le nord-est de l'État, deux foyers d'incendie ont réussi à fusionner pendant la nuit et l'ensemble des incendies couvrent maintenant 280 000 hectares.
Nous apprenons aussi que 30 incendies se sont déclarés dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud, mais aucune propriété ne serait menacée pour l'instant

Le 9 DECEMBRE : Australie : de gigantesques feux de forêts ravagent le pays (Source : "http://fr.bluewin.ch")

L'armée australienne a été mobilisée dans la lutte contre des feux de forêts énormes, les pires depuis 70 ans, qui ont déjà ravagé 180'000 hectares. Les feux ont provoqué l'évacuation d'un hôpital et la fumée a entraîné des retards à l'aéroport de Melbourne.

Les soldats doivent renforcer quelque 4000 policiers, déjà épaulés par des collègues venus de la Nouvelle-Zélande voisine, afin de lutter contre 14 foyers qui menacent des habitations dans l'Etat du Victoria.

Avec des températures avoisinant les 40 degrés et des vents qui devraient s'intensifier d'ici dimanche, les autorités craignent que les terres dévastées puissent atteindre les 600'000 hectares dans les prochains jours.

Ces incendies sont les plus importants qu'ait connus l'Australie depuis le "Vendredi noir" de 1939, qui avait fait 71 morts

Le 8 DECEMBRE : Solidarité des pompiers néo-zélandais en Australie (Source : "abc.net.au")

L'État australien du Victoria est en feu. C'est avec énormément d'appréhension que la population rurale envisage le week-end. La météo a annoncé des températures frôlant les 40 degrés et des vents forts et chauds de Nord-Est.

Plus de 1500 hectares ont déjà brûlé d'Est en Ouest et du Nord au Sud dans la région du Gippsland.

Les pompiers ont travaillé toute la nuit pour tenter de mettre en place des barrières coupe-feu et empêcher ainsi les divers foyers d'incendie de se rejoindre et de fusionner pour créer un immense brasier de plusieurs centaines de kilomètres.

Une équipe de combattants du feu néo-zélandaise est arrivée hier en Australie pour prêter main forte. Les pompiers kiwis ont été avertis que les conditions anticipées ce week-end seront probablement pires que tout ce qu'ils ont pu imaginer

Le 24 NOVEMBRE : L'Australie au solaire (Source : "elecmag.com")

D'ici 2008, l'Australie aura construit la plus grande centrale solaire photovoltaïque . C'est du moins en projet. Le gouvernement mènerait actuellement un nouveau plan énergétique, qui privilégierait les énergies renouvelables, pour répondre de mieux en mieux aux besoins des consommations, et de plus en plus à travers des énergies propres. Principalement alimenté par des centrales à charbon, le pays compte parmi les plus gros émetteurs de CO2. Cependant, ces nouvelles préoccupations ne l'ont pas empêché de refuser la ratification du protocole de Kyoto.

Le 23 OCTOBRE : Réchauffement climatique : l'Australie crée un fonds de 379 millions $ (Source : "cyberpresse.ca")

Le Premier ministre australien John Howard a annoncé lundi la création d'un fonds de 500 millions de dollars (379 millions $US) pour lutter contre le réchauffement climatique, tandis que le pays connaît la pire sécheresse de son Histoire.

«Le gouvernement a mis en place un fonds spécial de 500 millions de dollars, destiné à des partenariats entre les entreprises et les Etats fédéraux, pour investir dans de nouvelles technologies d'énergie moins polluantes et dans les énergies renouvelables», a-t-il déclaré dans son allocation radiophonique hebdomadaire.

Cette initiative intervient au moment où le gouvernement australien, qui refuse de signer le protocole de Kyoto sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, tente de limiter l'impact politique de la sécheresse sans précédent qui frappe l'agriculture australienne.

Le jour même de l'annonce de ce programme, un groupe d'universitaires et d'experts ont lancé une campagne publicitaire à travers le pays pour exhorter le gouvernement conservateur de John Howard à réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays.

«La politique actuelle du gouvernement australien a déjà accru de 10 % les émissions de gaz à effet de serre au cours des dix dernières années et elles devraient encore s'accroître de 17 % d'ici 2020», a indiqué Corin Millais, directeur général de l'Institut du climat.

Le 16 OCTOBRE : Australie : Une sécheresse historique (Source : "pleinchamp.com")

Le gouvernement australien annonce des centaines de millions de dollars d'aides supplémentaires pour les agriculteurs confrontés à la plus grave sécheresse de l'histoire du pays.

Le manque de précipitations, qui survient dans le continent déjà le plus sec du globe, menace de précipiter dans la récession l'agriculture australienne, pan vital de l'économie nationale. Les analystes du marché des céréales estiment que la production de blé en Australie, troisième producteur mondial, pourrait être divisée par deux cette année à 11 millions de tonnes contre 25 millions l'an dernier.

Les agriculteurs des zones les plus touchées vont recevroir 350 millions de dollars australiens (262 millions USD)d'aides, en sus des 1,25 milliard de dollars octroyés depuis le début de la sécheresse en 2001.

Le 13 OCTOBRE : Le Sud-Est de l'Australie est en feu (Source : "abc.net.au")

Des centaines de pompiers dans quatre Etats australiens luttent contre des feux de brousse à la suite de températures anormalement élevées pour la saison et des conditions de sécheresse alarmantes.

Dans l'Etat insulaire de Tasmanie, plusieurs habitations sont menacées par les flammes et 800 hectares de brousse ont déjà brûlé tandis que les pompiers allument des contre-feux.

Dans le Victoria, les pompiers combattent un incendie qui s'est déclenché dans une mine à ciel ouvert et quatre autres foyers d'incendie n'ont toujours pas été maîtrisés à l'heure de la rédaction de ce journal. Des combattants du feu ont aussi été mobilisés dans l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud et dans l'Etat d'Australie du Sud.

La plupart des régions en proie aux incendies sont durement frappées par la sécheresse.

Le gouvernement a averti que l'Australie sera confrontée à la plus grave sécheresse de toute l'histoire du pays, du jamais vu. Le ministre de l'économie et des finances, Peter Costello, a parlé de véritable récession rurale en soulignant que l'avenir de l'agriculture et de l'environnement est sombre.

Un expert a également affirmé que les réserves en eau pourraient être épuisées d'ici le milieu de l'année prochaine si la sécheresse est aussi redoutable que les prévisions des scientifiques.

Le 2 OCTOBRE : L'Australie n'accueillera pas de réfugiés environnementaux (Source : "abc.net.au")

Le ministre australien de l'environnement, Ian Campbell, a déclaré, je cite : « L'Australie à pour responsabilité d'aider ses voisins les plus pauvres à réduire les effets du réchauffement du globe, mais n'acceptera probablement pas des réfugiées de l'environnement. »

Cette déclaration fait suite à la publication d'un rapport d'études de le CSIRO, l'organisme gouvernemental australien de recherche scientifique, qui estime que des millions de personnes de la région Asie et Pacifique vont se retrouver sans abri au cours de ces 40 prochaines années.

Les informations contenues dans ce rapport scientifique ont convaincu les grandes agences d'aide de demander au gouvernement australien de réévaluer son programme de l'immigration pour prendre en compte les réfugiés de l'environnement mentionnés dans le rapport du CSIRO.

Le sénateur Campbell affirme lui que l'Australie travaille d'ores et déjà avec ses voisins du Pacifique pour mettre en place des mesures qui devraient permettre aux insulaires de ne pas quitter leur île quand la mer monte.

Le sénateur Campbell a aussi souligné que le gouvernement australien dépensaient des milliards de dollars dans des activités associés au réchauffement de la planète, tant sur le plan national qu'international. Pendant ce temps, le CSIRO prévoit un exode massif des populations du Pacifique Sud au cours des années à venir

Le 24 SEPTEMBRE : Australie - La saison des feux de brousse a déjà commencé (Source : ".avmaroc.com")

Une demi-douzaine d'habitations ont été détruites par un incendie attisé par des vents soufflant jusqu'à 110 km/h dans les environs de Sydney, ont fait savoir dimanche les pompiers australiens.

Plusieurs incendies ont fait rage dans l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud où les températures dépassaient les 30 . Cette région a connu son mois d'août le plus sec depuis la création des archives météorologiques en 1900, et les incendies qui ravagent le sud-est de l'Australie chaque été austral commencent particulièrement tôt cette année.

L'été austral débute en décembre et prend fin en février.

Trois habitations ont été réduites en cendres à 85 km au sud-ouest de Sydney. Les autres maisons touchées se trouvent à Oakville, à 55 km au nord-ouest de cette ville. Des incendies ont fait rage aussi dans les Blue Mountains (Montagnes bleues), à l'ouest de Sydney, et plus au nord près de Newcastle ainsi que dans la partie sud de l'Etat, vers Ulladulla, sur la côte.

Les vents violents ont abattu des poteaux électriques, privant de courant plus de 100.000 foyers à Sydney et dans les environs.

Le 28 JUIN : Un air d'Australie au zoo de Bâle (Source : "tsr.ch")

Les amateurs de faune d'Australie seront servis au zoo de Bâle. Il a ouvert un nouvel espace consacré aux kangourous, aux poules et aux reptiles vivant sur ce continent. Les visiteurs pourront y observer leurs stratégies de reproduction.

Le zoo héberge depuis 1908 une colonie de kangourous gris, qui a déjà vu naître une centaine d'individus. Mais c'est la première fois qu'ils cohabitent dans un même enclos avec d'autres espèces de la brousse australienne, a indiqué le zoo.

Le 18 JUIN : Invasion des crapauds venimeux bufo marinus en Australie (Source : "actualites-news-environnement.com")

Ravageur - Le crapaud venimeux bufo marinus, crapaud géant ou crapaud marin ravage la faune locale d'Australie-Occidentale et étend de plus en plus son territoire avec des pattes qui ont évoluées en s'allongeant. Introduit dans les années 1930 en Australie pour lutter contre les insectes attaquant la canne à sucre, il est rapidement devenu un concurrent et un prédateur pour la faune batrachologique locale, éliminant petit à petit d'autres espèces d'anoures plus petites. Il mange, en effet, tout ce qui bouge et passe à sa portée, y compris d'autres batraciens, rongeurs et reptiles. Soucieux de la situation, le ministre de l'Environnement de l'Etat d'Australie-Occidentale a sollicité l'aide de l'armée auprès du gouvernement fédéral pour enrayer cette invasion.

Afin de maîtriser rapidement l’invasion du bufo marinus, Mark McGowan a écrit au ministre de la Défense, Brendan Nelson, pour obtenir l'intervention des militaires basés dans les Territoires du Nord voisins. "L'armée dans les Territoires du Nord est la meilleure d'Australie", a fait valoir le ministre cité dimanche par la radio nationale. "Nous sollicitons le Commonwealth (gouvernement fédéral) pour nous aider à combattre cette terrible menace pesant sur la faune d'Australie occidentale", a-t-il ajouté.

Le 28 AVRIL : Un crocodile massacre une tronçonneuse (Source : "http://permanent.nouvelobs.com")

Un crocodile de 4,4 mètres de long s'est jeté vendredi sur la tronçonneuse d'un ouvrier qui déblayait les débris laissés par une tempête tropicale dans le nord de l'Australie.
Ni le reptile, qui a grignoté l'engin pendant une heure et demie, ni l'homme n'ont été blessés. La tronçonneuse, en revanche, ne s'en est pas remise.
Freddy Buckland tronçonnait un arbre qui était tombé contre l'enclos du crocodile dans la Taverne du parc Corroboree, à 80km à l'est de Darwin dans le nord de l'Australie, quand le reptile, baptisé Brutus, manifestement agacé par le bruit, a attaqué.
"Le crocodile est sorti de l'eau et a grimpé dans l'arbre jusqu'à environ cinq-six mètres et il lui a littéralement arraché la tronçonneuse des mains", a raconté Peter Shappert, le patron de l'établissement. "Il a mâché la tronçonneuse pendant environ une heure et demie et on a enfin réussi à lui retirer". L'engin n'a pas résisté aux crocs de Brutus et est hors d'usage.

Le 28 AVRIL : Un crocodile irascible se fait les dents sur une tronçonneuse (Source : "http://today.reuters.fr")

Le bien-nommé "Brutus", un crocodile irascible de 4,5 mètres de long, s'est subitement attaqué à un paisible jardinier qui arrachait à la tronçonneuse la souche d'un arbre renversé par la tempête.

Passablement irrité par le bruit de l'engin à chaîne, le reptile amphibien est sorti de l'enclos d'une auberge australienne dans lequel il vivait comme une attraction touristique pour se jeter sur l'infortuné jardinier, prénommé Freddy.

"Fred s'est défendu en lui jetant la tronçonneuse, qui marchait toujours", a raconté Linda Francis, l'aubergiste de la Corroboree Park Tavern, situé dans le Territoire-du-Nord. "J'ai vu l'animal chercher à démolir l'engin, dont le moteur tournait toujours avant de caler.

"Brutus s'en est sorti avec quelques dents en moins !".

Le crocodile, d'humeur soudain joueuse, a emmené la tronçonneuse dans son marigot où il s'est amusé avec pendant environ une heure avant de la détruire et de perdre subitement tout intérêt pour son "jouet" cassé.

Le 25 MARS : Navire fantôme à la dérive au large de l'Australie (Source : "marseamer.fr")

Les douanes australiennes ont annoncé samedi 25 mars avoir découvert un navire sans vie à la dérive au large des côtes Nord-Est de L'Australie. Il s'agirait d'un pétrolier, le Jian Seng, de 80 mètres de long qui semble vide de toute occupation humaine depuis une semaine. Un câble de remorquage pendrait de sa coque. D'où l'hypothèse d'un bâteau en remorquage qui aurait été abandonné après la rupture du câble de remorquage. En 2003, l'Australie avait déjà "hérité" d'un navire orphelin qu'elle avait coulé l'année suivante.

Le 21 MARS : La Grande Barrière de corail endommagée par le cyclone Larry (Source : "marseamer.fr")

Le Nord-Est de l'Australie a été frappé lundi 20 mars 2006 à 8 heures du matin par un cyclone tropical, appelé Larry. Selon le directeur scientifique du parc maritime de la Grande Barrière de corail, le cyclone aurait causé "la mort de presque tous les coraux qui étaient sur sa route". Heureusement côté humain, il n'y a eu que quelques blessés légers.

Numéro de MARS : Zoologie : un espoir pour sauver le diable de Tasmanie (Source : ""Sciences et Avenir"(édition papier))

Ridiculisé sous le nom de Taz dans le monde de Bugs Bunny, le diable de Tasmanie vit dans la réalité un destin encore moins rose que dans les dessins annimés de la Warner Bros. Une maladie mystérieuse, celle de la tumeur faciale du diable (DFTB), décime sa population depuis une décénnie.
De larges protubérances tumorales progressent sur sa face et son cou, expulsant les dents et envahissant les globes oculaires. Incapable de s'alimente, l'animal décède au bout de six mois.
Après les spéculations sur le mode de transmission de la maladie, vient l'heure de la confirmation génétique. Le cancer du diable est bien infectieux : les cellules maldes se transmettent d'un individu à l'autre au cours de combats ou lors de joutes amoureuses, révèle aujourd'hui l'analyse chromosomique faite par la chercheuse australienne Anne-Maree Pearse.
Les chercheurs entrevoient pourtant une lueur d'espoir pour sauver le marsupial emblématique de l'île. Menna Jones, une biologiste de luniversité de Tasmanie (Australie), est parvenue à stabiliser les populations et à stopper la progression du mal en retirant des animaux malades dans deux péninsules de la côte sud.

Le 16 FEVRIER : Des crapauds toxiques envahissent l'Australie (Source : "sur-la-toile.com")

L'histoire ne manque pas d'ironie. En 1935, des crapauds originaires d'Hawaï furent introduits au Queensland (Australie) pour lutter contre une invasion de ravageurs des plantations de canne à sucre. A présent, ce sont ces mêmes crapauds qui deviennent envahisseurs

Ils peuvent grossir jusqu'à peser près de deux kilos, se reproduisent à longueur d'année et sont recouverts de pustules qui suintent une substance toxique dangereuse pour les autres espèces. Comme si ce n'était pas suffisant, la sélection naturelle est entrain de favoriser les individus capables d'envahir rapidement le reste du continent.

Au départ, ces crapauds de l'espèce Bufo marinus étaient capables d'étendre leur territoire au rythme de 6 miles par an. Les individus capables de s'éloigner plus que la moyenne ont été avantagés, et se sont reporduits entre eux. Ils sont à présents capables de couvrir une distance cinq fois plus grande, soit 30 miles par an, grâce à la croissance progressive de leurs pattes.

Ils sécrètent de la bufotoxine. Comme il n'y avait aucune espèce de crapaud en Australie, les prédateurs potentiels n'ont pas pu évoluer en développant une résistance à ce poison. Ils disparaissent donc à mesure que cees amphibiens gagnent du terrain.

Cette disparition de prédateurs risque de bouleverser complètement l'équilibre écologique. Les scientifiques australiens cherchent un moyen de contrôler la population de crapauds. Un système de pièges utilisant une lumière ultraviolette pour attirer ces bactraciens aurait donné des résultats encourageants.

Sources : New Scientist, Yahoo

Le 15 FEVRIER : Le crapaud géant à l'assaut de l'Australie (Source : ""liberation.fr")

Le kangourou n'a qu'à bien se tenir. Le crapaud géant ou marin (bufo marinus), introduit il y a 70 ans en Australie pour lutter contre les insectes attaquant la canne à sucre, ravage désormaais la faune locale et étend de plus en plus son territoire. Ce sont des chercheurs de Sydney qui tirent la sonnette d'alarme dans la revue "Nature" à paraitre jeudi.

Depuis son introduction sur l'île continent, cette sympathique bestiole à la peau jaune et grumeleuse, toxique, qui peut atteindre 2 kg, a vu ses pattes grandir, ce qui lui permet de conquérir de nouveaux territoires de plus en plus rapidement, selon des zoologistes de l'université de Sydney. Ces derniers ont étudié le déplacement des crapauds : les premiers à arriver aux points de contrôle avaient parcouru jusqu'à 1,8 km par nuit ; ils avaient des membres plus longs que ceux parvenus plus tard. Selon les chercheurs, ce changement de morphologie explique pourquoi la vitesse de progression du crapaud marin s'est nettement accélérée au fil des années, passant de 10 kkm par an entre les années 1940 et 1960 à 50 km par an actuellement.
"Ces changements rapides dans la morphologie du crapaud, sa vitesse de locomotion et sa rapidité à occuper de nouveaux territoires, montrent que les biologistes et les gestionnaires spécialisés dans la conservation des espèces devraient examiner avec attention la possibilité qu'ont des organismes envahissants de s'adapter rapidement", estiment les chercheurs.

Le plus grand batracien du monde, appelé aussi crapaud buffle ou bufo géant, originaire des Antilles, pond de 5 000 à 10 000 oeufs par an. Il occupe désormais en Australie plus d'un million de kilomètres carrés et s'attaque aux autres batraciens, mais aussi à certains reptiles ou rongeurs, provoquant leur disparition.

Le 7 FEVRIER : Fermeture de l'axe routier entre Sydney et Melbourne (Source : ""abc.net.au")

Les pompiers luttent toujours pour tenter de maîtriser un incendie qui s'est déclaré le long du principal axe routier du pays , Hume Highway, qui relie les deux plus grandes villes d'Australie, Melbourne et Sydney. 8 000 hectare ont déjà brûlé.

Les flammes progressent de part et d'autres de l'axe routier à environ 30 kilomètres au Sud-est de Waga. On ne connaît pas pour l"instant l'ampleur des dégats, mais les agriculteurs et les éleveurs commencent déjà à compter leurs pertes. Un éleveur aurait perdu 1 500 moutons et plusieurs fermes auraient été détruites. Une plantation de pins de 10 hectares aurait été ravagée par les flammes. Des avions ont été dépêchés sur place pour aider les contingents de pompiers qui combattent au sol. L'axe routier est fermé jusqu'à nouvel ordre.