LES ACTUALITES AUSTRALIENNES EN 2006

NATIONAL

 

Le 11 DECEMBRE : Examens pour obtenir la citoyenneté australienne (Source : "7sur7.be")

Les candidats à la citoyenneté australienne seront dorénavant tenus de réussir un examen d'anglais ainsi qu'un test sur leur connaissance des "valeurs" de base de la culture nationale, a annoncé lundi le Premier ministre John Howard.

L'examen vise à vérifier si le candidat possède "une connaissance pratique de l'anglais" et "une compréhension des aspects de base de la société australienne, de notre culture et de nos valeurs, ainsi qu'une certaine compréhension de notre histoire", a indiqué à la presse le chef du gouvernement.

Le conservateur, qui avait déjà renforcé les contrôles aux frontières afin de juguler l'afflux de réfugiés d'Asie, a assuré que les nouvelles règles "ne sont en aucune façon destinées à empêcher l'arrivée de certaines personnes" en particulier. Le débat sur l'immigration est récurrent en Australie.

Il avait en particulier été relancé l'an passé, à la suite d'émeutes raciales survenues sur la côte de Sydney, après l'agression d'Australiens d'origine libanaise par des jeunes voulant "reprendre possession de la plage".

Le 27 NOVEMBRE : Publication du rapport sur le « scandale du blé » australien (Source : "abc.net.au")

C'est aujourd'hui que le rapport d'enquête sur les pots de vin versés par la Commission australienne du blé au régime de Saddam Hussein sera rendu public.

La Commission australienne détient le monopole des exportations de blé australien et pour assurer les ventes de blé à l'Irak, des centaines de millions de dollars ont été versés indirectement au régime Hussein avec qui l'Australie est en guerre. Des pots de vin qui ont violé les règles des Nations-Unies.

Les termes de référence de cette enquête ont été vivement critiqués et qualifiés de farce, notamment par le Parti travailliste, la principale force d'opposition du pays.

Une enquête à portée limitée, confié à un proche du gouvernement et qui exclue le rôle des autorités fédérales australiennes dans la supervision des contrats de vente.

Ce rapport va exercer des pressions sur le gouvernement et le Premier ministre australien, John Howard, a pris les devants en déclarant que le responsable de la Commission d'enquête, Terence Cole, aurait pu élargir les champs de son enquête mais qu'il ne l'a pas fait.

Kelvin Thomson, porte-parole du Parti travailliste, a répondu : « Tout au long de l'enquête le gouvernement Howard a présenté le même point de vue, la Commission australienne du blé est coupable, le gouvernement est innocent. »

Le 2 OCTOBRE : L'Australie crie au sacrilège (Source : "abc.net.au")

Une société d'exploitation minière australienne conduit des opérations d'exploration dans la région de la piste de Kokoda en Papouasie Nouvelle-Guinée. Cette piste, théâtre de batailles féroces entre l'Australie et les troupes japonaises, est un lieu de pèlerinage à la limite du sacré pour l'Australie. Plus de 600 soldats australiens aidés par des tribus locales sont morts en repoussant l'invasion japonaise pendant la seconde guerre mondiale.

Le Premier ministre australien, John Howard,n s'est indigné en déclarant qu'il n'hésiterait pas à utiliser son pouvoir pour empêcher la société australienne d'exploiter les ressources minérales de cette région. Le gouvernement a décidé d'envoyer une délégation sur place.

Notre correspondant, Steve Marshall, a confirmé qu'une société australienne mène des opérations de prospection de cuivre et d'or près de cette piste de 96 kilomètres entre les côtes Nord et Sud de la Papouasie Nouvelle-Guinée.

Le gouvernement papou tente lui de calmer le jeu en affirmant que les activités de la société d'exploitation minière ne posent aucun danger à la piste de Kokoda. Sam Akoitai, ministre de l'industrie minière, juge excessive la réaction australienne et rappelle que si la piste de Kokoda est importante pour l'Australie, elle est tout aussi importante pour la Papouasie Nouvelle-Guinée.

La société d'exploitation en question, Frontier Resources, souligne que la teneur en métaux de cette région est estimée à plus de quatre milliards de dollars australiens et que l'exploitation minière bénéficiera aux communautés locales

Le 15 SEPTEMBRE : Canberra va tester le niveau d'anglais des candidats à l'immigrations (Source : "cyberpresse.ca")

Les candidats à l'immigration en Australie devront passer un examen d'anglais pour prouver la sincérité de leur volonté de s'intégrer dans la société australienne, a annoncé vendredi le premier ministre.

John Howard a également indiqué que la durée de résidence nécessaire dans le pays pour obtenir la citoyenneté australienne serait relevée de trois à quatre ans, dans le cadre d'une réforme des lois sur l'immigration.

Cette réforme, qui doit officiellement être présentée au gouvernement dimanche, prévoit également que les immigrés démontrent qu'ils connaissent l'Histoire de l'Australie.

Le 11 SEPTEMBRE : Commémorations en Australie des attentats du 11 septembre (Source : "abc.net.au")

Le Premier ministre australien, John Howard, et le chef de file de l'opposition, Kim Beazley, participent aujourd'hui à une cérémonie organisée à l'ambassade américaine pour commémorer le cinquième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Le chef de file de l'opposition a tenu à souligner que le gouvernement de M. Howard n'a pas fait de l'Australie un endroit plus sûr depuis le triste événement qui a coûté la vie à des milliers de personnes.

M. Howard a écrit au Président Bush pour lui confirmé que l'Australie continuera d'être un allié inconditionnel des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme. Le Premier ministre a aussi réfuté les propos de Kim Beazley en affirmant que son gouvernement a tout fait pour assurer la sécurité des Australiens, je cite: Aucun gouvernement ne peut garantir qu'il n'y aura pas d'attentats dans ce pays. Je ne l'ai jamais dit. Je ne peux pas regarder les Australiens dans les yeux et leur dire qu'il n'y aura pas d'attaques. Je peux toutefois leur dire que nous avons fait tout ce qui était raisonnablement et humainement possible pour les protéger."

Le 10 AOUT : Controverse autour d'un projet de loi sur l'immigration (Source : "cyberpresse.ca")

Le premier ministre australien John Howard a été confronté jeudi à la pire fronde au sein de son parti depuis dix ans au sujet d'un projet de loi controversé qui rendrait systématique la détention des demandeurs d'asile arrivant en Australie.

Le projet a été approuvé jeudi par la Chambre des représentants à 78 voix contre 62 mais, fait rare, trois membres du Parti Libéral de M. Howard ont voté contre tandis qu'un autre s'est abstenu.

Il sera présenté la semaine prochaine devant le Sénat où la coalition gouvernementale de M. Howard ne détient la majorité que d'un siège.

Nombre d'observateurs estiment que ce durcissement souhaité vise avant tout à amadouer l'Indonésie. En janvier, 42 réfugiés de Papouasie occidentale avaient débarqué sur le continent australien et avaient par la suite obtenu l'asile, ce qui avait provoqué la colère de Jakarta qui y avait vu un soutien tacite de Canberra à l'indépendance de cette province, en proie à une rébellion séparatiste.

L'Indonésie avait alors temporairement rappelé son ambassadeur.

En vertu du projet de loi australien, les futurs demandeurs d'asile seront détenus sur l'île de Nauru, minuscule république du Pacifique sud et sur l'île papouasienne de Manus le temps d'examiner leur dossier. Quand bien même les candidats seraient reconnus comme d'authentiques réfugiés, l'asile pourrait toujours leur être dénié et les demandeurs pourraient se voir diriger vers d'autres pays.

Le 8 AOUT : Un Cessna s'écrase sur une maison en Australie (Source : "www.cyberpresse.ca")

Un petit avion de tourisme s'est écrasé mardi sur une habitation de Brisbane, sur la côte est de l'Australie, mais les occupants de la maison s'en sont sortis pratiquement indemnes, a déclaré la police.

Le pilote du Cessna 182, un avion de tourisme de quatre places, a été extrait grièvement blessé de l'appareil en feu par le propriétaire de la maison.

Il souffre de graves brûlures et a été placé dans un coma artificiel à l'hôpital où ses chances de survie sont jugées minimes, a précisé un représentant des services médicaux du Queensland.

L'avion a fortement endommagé le toit, la cuisine et la salle de bain de la maison habitée par un couple et leur fille de 12 ans. Seule cette dernière a été, légèrement, blessée.

Le 8 AOUT : Norfolk, les descendants du "Bounty" craignent la remise en cause de leur autonomie (Source : "tahitipresse.pf")

"Bien qu'ayant le statut de territoire externe de l'Australie, l'île de Norfolk, située à environ 1600 kilomètres au nord-est de Sydney, est particulièrement jalouse de son indépendance ", rapporte le site Internet de l'hebdomadaire "Courrier International". Les habitants de l'île, qui sont les descendants des célèbres mutins du "Bounty", craignent aujourd'hui une remise en cause de leur autonomie politique.

"Cette année, pour le 150e anniversaire du Bounty Day, la fête de la fondation de Norfolk, en costumes d'époque, avait un goût de rébellion. En effet, certains habitants craignent la remise en cause par l'Australie de leur autonomie politique, accordée en 1979", rapporte l'hebdomadaire "Courrier International" qui précise que "Camberra -NDLR: la capitale australienne- fait pression pour contrôler l'immigration et introduire des impôts sur les revenus de Norfolk".
"D'après 'The Indépendent', les locaux redoutent que l'introduction d'allocations et d'un nouveau régime d'immigration ne favorise un afflux d'Australiens au chômage recherchant une vie plus facile sous le soleil. Actuellement, seuls les gens ayant un travail ou de l'argent à investir sont autorisés à s'installer. Les insulaires affirment que leurs coutumes particulières risquent de disparaître et que leur mode de vie sera affecté si Norfolk devient un avant-poste de l'Australie. Ils chérissent leurs libertés, telles que la non-obligation du port de la ceinture, la possibilité de laisser leur maison ouverte ou leurs clés de voiture sur le contact", rapporte "Courrier International".
"Pour certains locaux, les pressions australiennes cachent un objectif inavoué: les réserves inexploitées d'hydrocarbures présentes dans les eaux territoriales de Norfolk. Des soupçons que ne partage pas Grant Hambling, l'administrateur de l'île cité par 'The Independent': 'Les habitants de Norfolk ont de tout temps résisté au paternalisme et au changement imposé, ce que certains relient à leurs ancêtres mutins. Ils n'aiment pas qu'un Big Brother de Camberra les menace de son bâton. Mais le débat est en grande partie émotionnel et culturel, plutôt que fondé sur des considérations économiques."

Le 31 JUILLET : Le premier ministre australien en lice pour 2007 (Source : "cyberpresse.ca")

Le premier ministre conservateur australien, John Howard, 67 ans, a annoncé lundi qu'il conduira sa formation, le Parti libéral, aux élections législatives prévues d'ici la fin 2007.

Le chef du gouvernement, qui a fêté en mars ses dix ans au pouvoir, a déjà remporté quatre scrutins, tirant notamment profit de la bonne santé économique et des dissenssions au sein de la direction du Parti Travailliste, qu'il avait chassé du pouvoir en 1996.

Il a promis de mener la bataille électorale «avec enthousiasme et vigueur».

Le 28 AVRIL : Maladresse tragique et bévue monumentale (Source : "abc.net.au")

La famille du soldat australien, Jake Kovco, mort accidentellement en Irak, a exprimé sa colère et son exaspération. Le corps du défunt était attendu hier à Melbourne, mais les personnes responsables de l'expédition se sont trompées de cercueil et c'est le corps d'une autre victime de la guerre en Irak qui est arrivé à Melbourne, au grand désespoir de l'épouse et de la famille de Jake Kovco.

Les forces de défenses australiennes ont immédiatement ordonné l'ouverture d'une enquête et le ministre de la défense, Brendon Nelson, affirme que c'est une entreprise funéraire privée du Kuweit qui est responsable de cette monumentale bévue. "J'ai l'impression de vivre un cauchemar", a déclaré la mère de la victime.

Le Premier ministre australien, John Howard, s'est excusé personnellement auprès de la famille du soldat australien et a déclaré que la colère et le bouleversement de toute personne se retrouvant dans une telle situation sont justifiés.

Une erreur qui ne devrait plus jamais se reproduire, a souligné Kim Beazley, chef de file de l'opposition, en ajoutant que le transfert du corps de Jake Kovco aurait dû être confié à l'armée et non pas à une entreprise privée.

Le 25 AVRIL : Journée de l'ANZAC en Australie et ailleurs (Source : "abc.net.au")

Discours, poèmes, couronnes mortuaires et de nombreuses cérémonies vont commémorer aujourd'hui à travers toute l'Australie la Journée de l'ANZAC. En Australie, mais aussi en Turquie, en Nouvelle-Zélande et dans plusieurs îles du Pacifique, notamment aux îles Salomon.

Cette journée vise à célébrer le sacrifice des soldats australiens et néo-zélandais, membres du corps expéditionnaire de l'ANZAC, qui ont laissé leur vie sur les plages de Gallipoli en Turquie en 1915.

Des cérémonies ont été organisées à l'aube dans toute l'Australie et des milliers de personnes ont convergé ce matin vers le lieu des cérémonies.

Un hommage particulier est rendu aujourd'hui à un jeune soldat australien mort en Irak la semaine dernière, la première victime australienne du conflit. Jacob Kovco se serait accidentellement donné la mort en nettoyant son arme et son nom sera évoqué dans de nombreuses commémorations. Le corps de Jacob Kovco est attendu jeudi à Melbourne.

Une cérémonie commémorative est également prévue aux îles Salomon pour les soldats australiens déployés dans l'archipel aux côtés de leurs homologues néo-zélandais

Le 24 AVRIL : Ouverture du procès de Faheem Khalid Lodhi en Australie (Source : "abc.net.au")

C'est aujourd'hui que débutent les audiences du procès de Faheem Khalid Lodhi, un homme de 36 ans de Sydney accusé d'avoir comploter une attaque terroriste en Australie.

M. Lodhi est soupçonné d'avoir réuni des documents sur la fabrication de bombes et d'agents toxiques, de posséder 2 cartes du système d'approvisionnement électrique du pays et des photos aériennes de plusieurs établissements des forces de défense.

Les chefs d'accusation soulignent que M. Lodhi envisageait à l'aide de toute cette documentation de lancer une attaque terroriste dans le but de faire avancer une cause politique, religieuse ou idéologique, c'est-à-dire accomplir le jihad.

Un jury a été assermenté la semaine dernière et plus de 30 personnes devraient être appelées à la barre des témoins, dont deux agents du FBI et un membre de l'armée américaine.