LES ACTUALITES AUSTRALIENNES

SOCIETE

 

Le 22 DECEMBRE : Russell Crowe papa (Source : "edicom.ch")

Russell Crowe est le papa d'un petit garçon après l'accouchement de sa femme Danielle Spencer, a annoncé son agent lundi. Charles Spencer Crowe est né dimanche soir et il pèse 2,8 kilos, a déclaré à l'agence Australian Associated Press Wendy Day, l'agent en Australie de l'acteur d'origine néo-zélandaise.
"Il est en bonne santé et c'est un vigoureux bébé qui attend Noël avec impatience", a ajouté Day.
Russell Crowe, 39 ans, avait épousé la chanteuse âgée de 32 ans Danielle Spencer le 7 avril dernier au cours d'une cérémonie donnée dans la propriété de l'acteur dans la station balnéaire huppée de Coffs Harbour dans l'est de l'Australie

Le 18 DECEMBRE : Nicole Kidman évoque sa rupture avec Tom Cruise (Source : "edicom.ch")

L'actrice australienne Nicole Kidman a déclaré jeudi qu'elle s'était sentie tellement humiliée après sa rupture avec son ex-mari, l'acteur Tom Cruise, qu'elle avait dû se forcer à sortir du lit pour aller travailler.
La star, oscarisée pour sa performance l'an dernier dans le film "The Hours", était de retour dans son pays natal pour l'avant-prmière du dernier film d'Anthony Minghella "Cold Mountain" à Sydney. Nicole Kidman y interprète Ada, une femme née dans un milieu aisé, qui doit lutter pour défendre la ferme de son père.
Interrogée sur sa rupture avec Tom Cruise, l'actrice a déclaré à la télévision australienne : "A l'époque, j'ai pensé que j'allais me mettre en boule et ne jamais sortir du lit (...) Mais j'ai deux enfants et j'ai dû sortir du lit."
Nicole Kidman et Tom Cruise ont divorcé en 2001. Depuis, l'acteur Tom Cruise vit une relation avec l'actrice espagnole Penelope Cruz. Nicole Kidman serait pour sa part avec le musicien Lenny Kravitz.
"Cold Mountain" sortira le jour de Noël aux Etats-Unis et le 1er janvier en Australie.

Le 10 DECEMBRE : Des homosexuels, persécutés au Bangladesh, obtiennent l'asile en Australie (Source : "infos.tetu.com")

La Haute cour d'Australie a donné raison aujourd'hui, mardi 10 décembre, à deux homosexuels originaires du Bangladesh, qui avaient fait appel devant la plus haute juridiction australienne en vue d'obtenir le statut de réfugié affirmant être persécutés dans leur pays en raison de leur homosexualité. La Haute cour a ordonné au tribunal des réfugiés, qui leur avait refusé le statut de réfugié, de réexaminer sa décision.
Les deux hommes, qui vivent ensemble depuis 1994 et dont l'identité n'a pas été communiquée, sont arrivés en Australie en février 1999. Ils ont fait une demande de statut de réfugiés arguant qu'ils faisaient l'objet d'ostracisme au sein de leur famille, qu'on les avait fouettés ou frappés avec des pierres et qu'ils risquaient d'être maltraités par la police après avoir été désignés comme un couple d'homosexuels. Les deux hommes ont également affirmé que le conseil islamique local avait publié une fatwah (condamnation à mort) contre eux et qu'elle serait mise à exécution s'ils rentraient chez eux.
Le tribunal des réfugiés avait refusé de leur accorder l'asile, affirmant qu'ils s'étaient conduits avec discrétion dans le passé et qu'ils ne subiraient aucune violence s'ils continuaient à vivre discrètement au Bangladesh. Amnesty International, qui a apporté son soutien au couple dans sa procédure judiciaire, a estimé que la discrétion attendue de la part des deux hommes constituait un déni de leurs droits

Le 4 DECEMBRE : Un Australien inculpé de préparation d'un attentat (Source : "edicom.ch")

La police australienne a inculpé jeudi un homme de préparation d'un attentat, la première inculpation de ce genre depuis l'entrée en vigueur de la loi anti-terrorisme de ce pays. La police de Nouvelle Galles du Sud a expliqué que l'arrestation de Zak Mullah, 20 ans, était le résultat d'une enquête conjointe des services de renseignements australiens et des polices locales et fédérales.
Elle a refusé de révéler plus de détails sur l'affaire mais a confirmé que plusieurs objets, tels que des cassettes vidéo, ont été découverts lors d'une perquisition au domicile de l'accusé, dans l'ouest de Sydney. Selon les media, la police a saisi une cassette de "style Djihad".
Le bureau du procureur a fait savoir qu'il présenterait ses preuves lors de l'audition du prévenu, le 23 décembre. Zak Mullah est la première personne inculpée en vertu de la loi anti-terrorisme récemment votée par le parlement australien. Il risque la prison à perpétuité.

Le 4 DECEMBRE : Incident dans le ciel australien : Collision évitée de justesse (Source : "edicom.ch")

Un Boeing 737 de la compagnie Virgin Blue a échappé à vingt secondes près à une collision avec un avion de tourisme, dans le ciel australien. L'incident a déclenché une polémique sur un nouveau système de régulation controversé de l'espace aérien. L'accident a été évité grâce à l'alarme anti-collision du jet.
Ted Lang, Président de cette association, a estimé que cet incident était le "résultat direct" du nouveau système de contrôle aérien, qui est entré en vigueur la semaine dernière et qui permet aux petits avions de pénétrerdans les zones des lignes commerciales.
M. Lang a demandé au ministre des Transports, John Anderson, de suspendre immédiatement cette nouvelle réglementation, appelée Système de contrôle aérien national, pour un examen de la situation . Le parti Travailliste s'est joint à cette requête.

Le 1er DECEMBRE : Un chien d'aveugle sauve une famille d'un incendie (Source : "edicom.ch")

Un chien d'aveugle a été élevé au rang de héros lundi à Melbourne (sud de l'Australie) après avoir sauvé une famille toute entière d'un incendie qui s'engouffrait dans leur maison.
Jackie Saunders, la femme aveugle propriétaire du labrador noir nommé Gina , a expliqué à la chaine de télévision Sky News que les aboiements de cette dernière l'avaient réveillée alors que les flammes déchiraient le toit de sa maison, à Melbourne. .
" Cette femme a été réveillée par le chien qui s'agitait et qui aboyait, ce qui est inhabituel ", a expliqué le porte-parole des pompiers David Bruce. " Elle s'est levée et elle a entendu quelque chose sur le toit, un incendie dans le grenier. Ensuite, lorsqu'elle a ouvert la porte, elle a senti la fumée ", a-t-il précisé. .
Jackie Saunders, sa fille , son fils et un amide celui-ci ont tous pu quitter la maison sains et saufs. .
" Le chien n'est pas seulement mes yeux, il nous a également sauvé la vie à tous ", a déclaré Jackie Saunders. .

Le 25 NOVEMBRE : L'homme-araignée Alain Robert défie la loi de la gravité en Australie (Source : "PR Newswire - Communiqués de presse")

Le casse-cou de renommée mondiale Alain Robert, surnommé à juste titre "l'homme-araignée" en raison de ses prouesses acrobatiques sur quelques-uns des plus grands immeubles de la planète, a fait l'escalade libre du pont du port de Sydney hier, en arborant sur sa poitrine et dans le dos l'adresse du site Web de GoldenPalace.com.
Le pont du port de Sydney constitue un grand attrait, et les touristes peuvent l'escalader au cours d'une excursion supervisée de trois heures. C'est sous les yeux des spectateurs ébahis que l'acrobate de 41 ans a, selon toute apparence, défié la gravité et imprimé sa marque unique à cette attraction en grimpant sans cordage ni harnais au sommet de l'arche, soit à une hauteur prodigieuse de 134 mètres au-dessus du niveau de la mer.
L'escalade a littéralement bloqué la circulation, causant des embouteillages à mesure que les automobilistes s'immobilisaient, les yeux rivés sur chaque mouvement d'Alain Robert. L'information sur l'évolution du casse-cou a été transmise à la presse locale par hélicoptère. Les curieux voulaient voir s'il réussirait sans matériel de sécurité ou ferait une chute mortelle.
Alain Robert a complété son remarquable exploit par une promenade le long de la partie supérieure de la structure massive, véritable défi à la mort. Il est ensuite redescendu de son propre gré pour être aussitôt arrêté par la police locale. Il a été libéré sous caution plus tard.
Questionné sur sa balade au sommet du pont, Alain Robert a répondu :
"J'ai entendu dire que l'escalade de ce pont est l'une des plus grandes attractions ici à Sydney. J'ai voulu en profiter au maximum et le faire à ma propre façon. C'est une expérience unique dans une vie."
Le premier ministre Bob Carr a été sommé par Peter Debnam, porte-parole de l'opposition en matière de sécurité, d'expliquer comment avait pu se produire une telle entorse à la sécurité sur le pont.
"D'abord, il y a eu les manifestants à l'opéra, puis au HMAS Sydney et maintenant une infraction à la sécurité sur le pont du port de Sydney", a signalé M. Debman. "Nous avons une fois de plus la preuve que les mesures de sécurité de Bob Carr sont une véritable plaisanterie quand vient le temps de protéger nos plus beaux monuments. A la veille de la finale de la Coupe du monde de rugby, cela risque d'ébranler la confiance de la population. Il est incontestable que le premier ministre, le ministre de la sécurité et le commissaire de police devraient expliquer au public pourquoi ils n'ont jamais réussi à assurer la protection de ces attraits qui sont des cibles évidentes."
L'adresse Web sur le torse d'Alain Robert est celle du casino virtuel "GoldenPalace.com", société célèbre pour ses "flamboyantes" campagnes de publicité, dont le tatouage au henné sur des dizaines de boxeurs du monde entier et le nuvitisme à un grand nombre d'événements sportifs, notamment au tournoi de golf US Open de la PGA.
L'homme de 41 ans a escaladé plus de 60 gratte-ciel et autres célèbres monuments du monde, notamment les tours Petronas en Malaisie, la tour Eiffel à Paris, l'Empire State Building ainsi que la tour Sears de Chicago, l'immeuble à bureaux le plus haut du monde avec des façades plates entièrement constituées de fenêtres.

Le 21 NOVEMBRE : L'Australie n'aime pas PGR2 ? (Source : "azursoft.fr/gameup.com")

La Staysafe Committee, l'organisme gouvernementale en charge de la sécurité routière en Australie, a une dent contre la vitesse au volant. Voilà une prise de position louable qu'on ne remet aucunement en cause. Mais quand on apprend que ce même Comité aurait estimé Project Gotham Racing 2 malvenu au pays des kangourous, on commence à sentir l'amalgame maladroit de quelques technocrates peu avisés. Voyez vous, il se trouve que ce soft est un vilain produit qui "glorifie la vitesse et la puissance". Bref, il donnerait le mauvais exemple aux jeunes. C'est mal. en plus, imaginez un peu, la ville de Sydney fait partie des circuits proposés, ce qui ne peut que donner envie aux jeunes conducteurs australiens de faire comme dans le jeu ...Ca coule de source !
.
Mais dites moi, l'Australie ne serait pas le pays de Mad Max ?Et ça tombe bien, il se trouve qu'un nouveau volet est prévu pour 2004. Il répond au dous nom de Mad Max : Fury Road (La route de la furie). Décidément, nous ne devons pas avoir le même sens de l'humour de l'autre côté du globe
Source : Rumeur + rédaction ironique

Le 21 NOVEMBRE : Le Français Alain Robert interpellé après avoir escaladé le "Harbor Bridge" de Sydney (Source : "edicom.ch")

La police australienne a interpellé vendredi le grimpeur français Alain Robert, âgé de 41 ans, après qu'il a escaladé le célèbre pont du port de Sydney - le Harbor Bridge - à mains nues et sans aucun harnais ou corde.
Alain Robert, surnommé le " spiderman français " en raison de ses acrobaties urbaines, s'est identifié lui_même lors de son arrestation. Il devait comparaître samedi devant un tribunal.
Le Français a effectué son escalade de l'arche du " Harbor Bridge ", haute de 134 mètres, torse nu et le dos recouvert d'une publicité pour un site internet de jeu d'argent.
Alain Robert ajoute ce pont à une longue liste de structures qu'il a conquises , dont l' Empire State Building , la Tour Eiffel, et les tours jumelles Petronas à Kuala Lumpur en 1997.
Des centaines de touristes déboursent chaque jour au moins 155 dollars australiens (92,5 euros) pour avoir le privilège de grimper à l'aide de cordage et de harnais au sommet de la structure métallique en forme d'arche du Harbor Bridge.

Le 17 NOVEMBRE : Viré de boîte, il revient par le conduit d'aération (Source : "news.tf1.fr")

Un client éméché vidé d'une boîte de nuit de Sydney a dû être secouru après être resté coincé en tentant de revenir dans le nightclub par la bouche d'aération.
Le jeune homme, âgé de 20 ans, avait été prié de quitter les lieux en raison de son état d'ébrieté avancé mais il "a apparemment essayé de revenir en grimpant sur le toit et en se glissant dans le conduit d'air conditionné où il est resté coincé", a précisé un responsable du club "Penrith Panthers", dans la banlieue ouest de Sydney.
"Heureusement pour lui, il avait un téléphone portable eta appelé un de ses amis qui a alerté les secours" a-t-il ajouté. L'homme est resté coincé environ six heures avant de pouvoir être sorti du conduit et traité pour déshydratation !

Le 11 NOVEMBRE : Australie : un adolescent inculpé de meurtre avec .... parapluie (Source : "edicom.ch")

Un adolescent de 14 ans a été inculpé de meurtre mardi pour avoir tué un étudiant de 18 ans d'un coup de parapluie. Christopher Williams, un étudiant de la faculté Saint-Bernard a été agressé, le 21 octobre, alors qu'il se trouvait à un arrêt de tramway de Melbourne sur la côte sud de l'Australie.
L'adolescent de 14 ans, dont le nom n'a pas été divulgué, a été interpellé le même jour à plusieurs kilomètres du lieu du meurtre. Il avait comparu le lendemain et avait été inculpé de tentative d'homicide.
Ce chef d'inculpation a été modifié lors d'une audience du tribunal pour mineurs mardi après que le ministère public a révélé que Williams était mort des suites de son agression. Le suspect, qui est en détation préventive, doit à nouveau comparaître le 29 mars prochain.

Le 7 NOVEMBRE : Trafiquant de clandestins présumé extradé de Suède vers Brisbane (Source : "edicom.ch")

Un Irakien, soupçonné de trafic de clandestins à l'origine d'un voyage où plusieurs centaines de boat-people ont péri noyés, a été extradé de Suède vers l'Australie. Il devrait y être jugé, a-t-on indiqué de source officielle.
Le Ministre délégué à la Justice, Chris Ellison, a indiqué que le suspect arrivé jeudi matin à Bisbane, était poursuivi pour douze chefs d'accusation relatifs au trafic de clandestins et pour blanchiment d'argent. Il risque une peine maximale de 20 ans de prison.
Il est soupçonné d'avoir organisé le périple d'un bateau, connu sous le nom de SIEV-X qui a fait naufrage en octobre 2001 au nord de l'Australie, entrainant la mort de 353 demandeurs d'asile. M. Ellison a précisé que la justice soupçonnait également cet Irakien d'avoir organisé un autre voyage, qui a permis à 147 immigrés clandestins d'arriver en Australie en août 2001.

Le 29 OCTOBRE : Plainte après s'être blessé en ouvrant une bière (Source : "edicom.ch")

Un Australien qui avait porté plainte contre un fabricant de bière a été débouté. Le plaignant affrimait souffrir d'une douleur permanente au poignet consécutive à l'ouverture difficile d'une bouteille, a rapporté le "Sydney's Daily Telegraph".
En 2000, après une partie de tennis dans un quartier huppé de Sydney, Louis Miller s'était rendu au bar du club de tennis. Là, une femme lui avait demandé de l'aider à ouvrir une bouteille de bière.
Lors de l'audience, Louis Miller a raconté qu'il avait attrapé la bouteille d'une main et qu'avec l'autre, il avait dévissé la capsule quand une violente douleur au poignet l'avait fait hurler. Il a comparu devant le tribunal avec un bandage au poignet dont il n'a jamais retrouvé l'usage normal, ont assuré ses avocats.
Le juge Geoffrey Graham a estimé que Louis Miller s'était bel et bien fait mal au poignet en ouvrant cette bouteille mais a conclu qu'il avait sans doute trop forcé dans sa rotation et qu'il aurait pu utiliser un ouvre-bouteille ou prendre une autre bière dans le frigo bien garni du bar. Les frais d'avocat du brasseur ont été à la charge du plaignant.
Le Telegraph s'est félicitéde la décision du juge alors que les Australiens deviennent de plus en plus pocéduriers, multipliant les plaintes pour négligence ou pour responsabilité civile. "Combien de leçons doit prendre un citoyen australien ordinaire pour savoir comment ouvrir une bouteille de bière ? " a commenté le journal.

Le 30 SEPTEMBRE : Le cardinal ne fait pas l'unanimité (Source : "Métro" (quotidien gratuit à Paris))

La décision du pape Jean-Paul II de nommer cardinal l'archevêque de Sydney, Mgr George Pell, a provoqué des critiques en Australie. Chef de l'église catholique d'Autralie depuis 2001, le religieux âgé de 62 ans est controversé en raison de ses prises de position très orthodoxes : L'homme a déclaré notamment que l'homosexualité était plus dangereuse pour la santé que le tabac et que l'avortement représentait un scandale moral plus grave que les abus sexuels commis par des prêtres.

Le 25 SEPTEMBRE : Des cobras non déclarés dans le pantalon (Source : "tf1.fr")

A la question du douanier australien :"Avez vous quelque chose à déclarer ?", un ressortissant suédois n'a pas répondu : "Des cobras dans mon pantalon". Et pourtant, l'homme en question, âgé de 28 ans, a été arrêté à l'aéroport de Sydney avec une incroyable cargaison clandestine : Huit animaux dont quatre cobras royaux. Plus incroyable encore, le trafiquant, qui venait de Thaïlande, les transportait dans son pantalon, dans des paquets fixés sur ses mollets.
Less cobras royaux figurent parmi les serpents les plus venimeux du monde et peuvent mesurer près de six mètres. On ne les trouve pas en Australie à l'état sauvage. Le Suédois a comparu mardi devant un tribunal où il a été inculpé de violation de la loi sur la protection de l'environnement et de la biodiversité. Après avoir risqué sa vie à transporter d'aussi dangereux compagnons, il encourt jusqu'à dix ans de prison et plus de 63.000 euros d'amende.

Le 22 AOUT : Le cancer de la peau dans les entreprises (Source : "The Times")

En Australie, deux jugements rendus récemment font craindre aux employeurs une augmentation des plaintes à leur encontre. En effet, deux personnes, dont un facteur, ont obtenu gain de cause en accusant leur employeur de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour les protéger de l'exposition prolongée au soleil, ce qui a entraîné chez eux un cancer de la peau. Australia Post a ainsi accepté de prendre en charge les frais médicaux du facteur. Un porte-parole du groupe a toutefois expliqué que des vêtements anti-UV, des uniformes couvrant une grande partie du corps et des casquettes avec visière étaient fournis aux employés, ainsi que de la crème solaire, cette dernière restant le seul moyen de protection efficace contre les effets du soleil.

Le 22 JULLET : Revers de fortune pour les sites de paris en ligne (Source : "foruminternet.org")

Hébergeant des sites de jeux d'argent en ligne, l'Australie et le Royaume-Uni pourraient prendre des mesures destinées à encadrer l'exercice de certaines de ces activités.
Accueillant plusieurs sites et services internetde paris sportifs en ligne, le Royaume-Uni et l'Australie envisagent d'introduire des limitations à l'exercice de ces activités, notamment dans le but de protéger le jeune public.

En Australie, les "betting exchange" déclarés persona non grata

Contrairement aux sites de paris en ligne où vous misez sur une rencontre sportive ou une course en fonction d'une côte déterminée par un bookmaker, les sites de "betting exchange" (pour échanges de paris) fonctionnent sur une double intervention : L'internaute peut choisir d'être lui-même bookmaker et dans ce cas, détermine la côte et la mise maximale du pari offert aux autres parieurs (il espère alors que l'équipe sur laquelle il porte sa côte perdra) ou il peut continuer à parier en sélectionnant les côtes proposées par les autres internautes ...
Alors que seule la Grande-Bretagne connaissait cette activité , cette dernière s'est installée en février 2003 sur le sol australien au travers du site Betfair.com, offrant l'accès à des contenus destinés à un public australien et dont les transactions peuvent se réaliser en dollars australiens.
Même si ces activités ne visent pas un large public en Australie, un groupe de travail a été créé destiné à rendre plusieurs recommandations concernant ces pratiques. Dans un rapport rendu public le 10 Juillet 2003, la "betting exchange task force" a invité les autorités à ne pas accorder de licences aux activités de betting exchange portant sur les courses de chevaux ou les rencontres sportives.
Les auteurs de l'étude mettent en avant notamment le risque de porter atteinte à l'intégrité des événements sportifs, les internautes étant invité à miser non plus sur l'équipe gagnante mais sur le perdant. D'autre part, le rapport soulève le risque pour certains clubs de course d'être privés d'une partie de leurs revenus ...

Le 10 JULLET : Une transexuelle dans la police ? (Source : "infos.tetu.com")

Melbourne nage en plein débat sur les droits des transsexuels. Un gaillard de 1,88 m, habillé comme une femme, postule en effet à un poste d'agent de police au sein des forces de l'ordre de l'Etat du Victoria. L'opération aura lieu bientôt et c'est en tant que femme qu'il espère enfiler l'uniforme. Il a passé avec succès les deux premières étapes, un test académique, un examen médical et un entretien, et bien évidemment, son cas suscite la polémique. Pour le secrétaire de l'association de la police du Victoria, Paul Mullett, la communauté devrait la seule voix autorisée à décider ou non d'approuver la demande du transsexuel. Selon un sondage réalisé et publié par le quotidien populaire Herald Sun, la majorité des "Melburnians" (habitants de Melbourne) soutient le droit d'un transsexuel à intégrer les rangs de la police. Au rang des soutiens, le Premier Ministre de l'Etat du Victoria, le Travailliste Steve Bracks, son Ministre de la Police Andre Haermeyer, mais également Olivia Watts, un ancien haut gradé de la police de Melbourne contraint de quitter son poste, pour pouvir devenir ue femme en 1995. Aujourd'hui, les voix conservatrices et les préjugés persistent. Pour le leader des Libéraux, Robert Doyle, accepter un policier transsexuel serait envoyer un mauvias message à la communauté. Au sein de l'institution policière, il semble qu'une majorité des hommes soient opposés à cette arrivée. L'"Equal Opportunities Commission" met déjà en garde l'association de la police du Victoria contre toute discrimination.

Le 2 JULLET : Une école chrétienne de Melbourne bannit les livres de Harry Potter (Source : "edicom.ch")

Une école chrétienne du sud de Melbourne a banni les 5 tomes des aventures d'Harry Potter de sa bibliothèque. Le principal de ce Collège a expliqué sa décision en affirmant que les Chrétiens doivent dire que la sorcellerie n'est pas bien or J.K. Rowling décrit cela comme bon.

Le 26 JUIN : Adoption "light" pour les homosexuels de Tasmanie (Source : "infos.tetu.com")

La communauté homosexuelle de Tasmanie tombe de haut ! Alors que le gouvernement travailliste de l'Etat promettait une nouvelle législation faisant table rase de toutes les anciennes discriminations, avec comme principal texte de loi la possibilité donnée aux gays et aux lesbiennes d'adopter, c'est une version allégée qui sera présentée au Parlement.
Face aux pressions des groupes religieux conservateurs, mais aussi d'une certaine frange du Parti Travailliste, le Ministre de la Justice, Judy Jackson, a été contrainte de faire marche arrière afin de s'assurer du bon vote de son texte au Parlement. De fait, la future législation autorisera uniquement l'adoption par les gays et lesbiennes de l'enfant biologique du conjoint. Pour le reste, l'ensemble des lois concoctées par le gouvernement devrait amender au moins 70 textes discriminatoires.

Le 15 JUIN : Australie : Pas de téléphone mobile dans les vestiaires (Source : "tf1.fr")

Plusieurs centaines de piscines et centres de sport australiens ont décidé d'interdire les téléphones dans leur enceintes : Ils craignent que certains ne profitent des nouvelles fonctions photos pour faire des clichés voyeurs dans les vestiaires. c'est le cas dans les piscines et centres de sport gérés par les YMCA (auberges de jeunesse) où les téléphones mobiles sont désormais interdits. La faute aux progrès (appareils plhotos miniatures) mais aussi aux personnes qui en font un usage mal intentionné. "Nous voulons être prudents, actifs pour préserver la vie privée et l'intimité de nos clients" a déclaré un responsable au journal "The Mercury".

Le 12 JUIN : Australie : La monarchie a du plomb dans l'aile (Source : "courrierinternational.com")

Quatre ans après l'échec du référendum sur la république, les Australiens remettent en question la légitimité de la reine d'Angleterre et de son représentant local, le gouverneur général, à la tête de leur pays.

Suite aux ennuis personnels du Gouverneur Général qui l'ont obligé à démissionner le 25 mai dernier (voir news à la date du 11 mai et 25 mai), une vive polémique sur le rôle et le mode de nomination du représentant de la reine d'Angleterre est née en Australie, dont les journaux du pays se font largement l'écho.
"The Age" : "Le Gouveneur Général est politiquement mort. Vive le Gouveneur Général, quel qu'il soit. Inévitablement, l'affaire Hollingworth provoque une remise en question de la pertinence et de l'opportunité de la Constitution australienne, vieille d'un siècle ... Cela devrait être une aubaine pour le mouvement républicain ... "
Le "Sydney Morning Herald" : "Au lieu d'un vrai pouvoir, la fonction de gouverneur général, affaiblie par vingt-cinq années de controverses, est devenue un anachronisme que nous devons inhumer avec dignité ... La démission de Peter Hollingworth est vécue comme un soulagement par la majorité des Australiens .... Le temps de repenser la façon dont on choisit le chef de l'Etat australien est à nouveau d'actualité ..."
"The Australian" : "Si la fonction de chef d'Etat - que ce soit un vice-roi ou un président - est essentiellement protocolaire, pourquoi les républicains dépensent-ils autant d'énergie et de temps ... pour un poste qui est par définition sans pouvoir ? ... " Le journal exhorte le pays à abandonner ce jour férié (NDLR : L'anniversaire de la Reine d'Angleterre). "Ce sont des petits changements comme celui-ci qui permettront de préparer le chemin vers la république..."
"The Canberra Times" propose que l'on organise un nouveau référendum, à l'occasion duquel "les électeurs devront décider s'ils veulent ou non une république avec un Chef d'Etat australien et s'ils souhaitent qu'il soit président ou gouverneur général."
L'hebdomadaire "Green Left Weekly" s'insurge contre la perception d'un gouverneur général sans pouvoir, rappellant que ce dernier dispose au contraire d'un immense pouvoir constitutionnel. Ce que l'hebdomadaire regrette : "Nous n'avons pas besoin d'un chef non élu, n'ayant de compte à rendre à personne, qui peut nommer et renvoyer les gouvernements, commander lres forces armées et approuver ou rejeter les législations adoptées par le Parlemenr. Le gouvernement et l'armée devraient être responsable devant des représentants élus par le peuple et non pas devant le représentant d'un monarque absent, nommé exclusivement par le Premier Ministre."

Le 6 JUIN : L'Australie redécouvre le sida (Source : "infos.tetu.com")

"C'est une sonnette d'alarme". Les mots de Bill Whittaker, président de l'"Australian Federation of AIDS Organisations" traduisent l'inquiètude des associations et organismes qui luttent contre le sida en Australie. En effet, dans les 3 Etats les plus peuplés du pays le taux d'infection au HIV est croissant : Le Victoria a connu en 2002 sa troisième année consécutive de hausse. Le Queensland a lui enregistré une hausse de 20 % de nouveaux cas en 2002, alors que pour la première fois depuis 1994, la Nouvelle Galles du Sud voit son taux de contamination augmenter aussi Connue et louée pour sa faculté à éradiquer la progression du virus du sida, l'Australie doit revoir sa copie.

Le 7 MAI : Australie : Mobile + Marijuana = Scandale (Source : "silicon.fr")

C'est un réel succès commercial en Australie : Les étuis pour téléphone portable parfumé. Le scandale a éclaté lorsque le fabricant a commercialisé un étui à la marijuana. Il a du être retiré d'un salon technologique à Sydney, les autorités locales estimant que cela incitait les jeunes à consommer ; ce dont se défend le PDG de la société. En tout cas, interdit aux moins de 18 ans, c'est un véritable succès commercial.

Le 28 AVRIL : L'Australie veut sa vie de famille (Source : "liberation.fr")

La fédération des syndicats a réalisé une étude auprès de plus de 8 000 salariés, qui montre que 80 % des Australiens interrogés réclament des lois sur le travail mieux adaptées à la vie familiale et mettant un frein aux heures de travail à rallonge. L'étude a recensé 4 niveaux de stress au travail liés à la pérennité des contrats de travail, aux difficultés financières, au manque de personnel ou encore aux charges de travail trop importantes. 75 % des sondés expliquent que la dégradation des leurs conditions de travail a eu un impact très négatif sur leur vie de famille. Les Australiens réclament aussi le droit d'être consultés lorsqu'on leur demande de modifier leur manière de travailler. 74 %des sondés se déclarent particulièrement choqués par les très hauts salaires de leur encadrement et 80 % d'entre eux s'estiment victimes de règles injustes au travail. La fédération des syndicats a lancé deux grande campagnes : La première sur la mise en place du congé de maternité pour les femmes. "Afin de combattre la discrimination dont sont victimes les femmes qui sont désavantagées si elles prennent un congé et connaissent des difficultés pour retourner au travail" mais aussi parceque 120 pays le proposent déjà. L'Australie est l'un des deux pays de l'OCDE qui n'en a pas. De plus, elle souhaite un aménagement du congé parental que seuls 30 % des parents prennent après la naissance d'un enfant. La seconde concerne la limitation des heures de travail avec comme slogan : "31 % des salariés australiens qui travaillent à temps plein ont des horaires qui seraient hors la loi en Europe". Il n'est pas sûr que ces campagnes aient un écho immédiat. En effet, le ralentissement économique touche aussi l'Australie. Dans ces conditions, il est encore plus difficile d'abandonner les solutions libérales appliquées depuis longetemps.

Le 9 AVRIL : Les Australiens veulent plus de sexe, selon une étude (Source : "edicom.ch")

Les Australiens manquent d'amour. Ils souhaiteraient avoir davantage de relations sexuelles mais trompent rarement la personne avec laquelle ils vivent, selon la plus importante étude jamais réalisée sur les comportements et les pratiques sexuelles des Australiens. Cette étude a été réalisée auprès de 19 300 Australiens âgés de 16 à 59 ans, interrogés par téléphone en 2001 et 2002.
La plupart des Australiens ayant une relation hétérosexuelle régulière font l'amour moins de deux fois par semaine (avec une moyenne de 1,8). Alors que 85 % des personnes interrogées souhaiteraient avoir plus de deux rapports par semaine, seulement 27 % d'entre elles ont effectivement fait l'amour plus de deux fois. Soit 58 % d'Australiens qui en veulent plus. Environ un quart des hommes ont déclaré vouloir des rapports quotidiens, si ce n'est plus, contre seulement 8 % des femmes.
Cependant la plupart des personnes vivant une relation hétérosexuelle ne veulent pas que leur partenaire ait une aventure.

Le 12 MARS : La Tasmanie ouvre l'adoption aux homosexuels, sur fond de débat (Source : "infos.tetu.com")

Alors que le gouvernement travailliste tasmanien prépare sa réforme de la loi d'adoption avec comme finalité première mettre fin à la discrimination touchant les couples homosexuels, une association, le Northern Tasmanian Intercountry Adoption Group (NTIAG), met en garde les autorités contre les conséquences néfastes que pourrait induire cette réforme. Selon elle, accepter l'adoption par des parents homosexuels fermerait la porte à plusieurs programmes d'imprtance actuellement développés avec des pays étrangers qui se disent réticents à cette éventualité. Une théorie balayée par le porte-parole du "Tasmanian Gay and Lesbian Right Group" sur la base de l'exemple de l'Etat d'Australie Occidentalle, "où l'ouverture de l'adoption aux couples homosexuels n'a en rien porté préjudice aux couples hétérosexuels et au système en général". "Le but de la réforme proposée est de modifier la législation discriminatrice actuelle. Elle ne modifie en rien le rigoureux processus nécessaire à toute adoption" a pour sa part déclaré la Ministre de la Justice de Tasmanie, Judy Jackson.

Le 12 MARS : Le Sénat australien demande l'galité dans l'armée. (Source : "infos.tetu.com")

Alors que le gouvernement australien conservateur continue de soutenir une intervention américaine en Irak, le débat sur l'égalité des droits au sein des forces de défense australiennes est plus que jamais d'actualité. Des militaires sont déjà sur place dans le Golfe, parmi eux des homosexuels, et pour l'opposition parlementaire la discrimination dont ils sont encore victimes est inacceptable. Avec le support des travaillistes, le Sénat a voté en début de semaine dernière une motion proposée par le sénateur démocrate Brian Greig appelant le gouvernement à donner à tous les membres de l'ADF (Australian Defense Forces)les mêmes droits.
Objectif premier : Le versement de pensions et d'autres indemnisations à la victime ou à son partenaire en cas de blessure ou de décès au combat, ce dont ne jouissent pas actuellement les gays et lesbiennes de l'ADF, désireux de bénéficier de la part du gouvernement du même soutien moral, financier et soocial que les couples hétérosexuels.

Le 24 FEVRIER : Un Mardi Gras pas très cathodique (Source : "infos.tetu.com")

Les événements homos n'ont plus vraiments les faveurs du petit écran ! Après le refus de denière minute de SBS d'assurer le couverture télévisuelle des Gay Games de Sydney, le 25ème anniversaire du Gay et Lesbian Mardi Gras ne sera pas non plus diifusé à la télévision australienne. Tout du moins pas en direct pour cette année. Le coprésident Michael Woodhouse a annoncé en revanche qu'un documentaire d'une heure serait réalisé lors de la marche, pour être diffusé après l'événement. Une décision qui permettra d'offrir aux téléspectateurs une vision différente du défilé. Reste maintenat à savoir sur quelle chaîne et à quelle heure sera retransmis le documentaire.