LES ACTUALITES AUSTRALIENNES

SCIENCES

 

Le 27 NOVEMBRE : L'Université de Technologie de Sydney rejoint le programme de partenariat de recherche d'Alcatel (Source : "edubourse.com")

Alcatel et L'Université de Technologie de Sydney (UTS) annoncent aujourd'hui la signature d'un partenariat destiné à renforcer leurs liens et à élargir leur collaboration sur des programmes de recherche appliquée.
Selon les terme de ce partenariat, UTS devient un membre du programme de partenariat de recherche mondial d'Alcatel (Alcatel Research Partner Program), dont l'objectif est de promouvoir l'innovation à moyen terme chez Alcatel grâce à d'étroites relations avec des universités et des instituts de recherche de premier plan. UTS est la première université de la région "Asie-Pacifique" à rejoindre ce programme. Le partenariat entre UTS et Alcatel portera en particulier sur la compréhension de la chaîne de valeur des télécommunications dans les prochaines années (répartition entre les différents acteurs, gestion des réseaux, utilisation des terminaux par les utilisateurs ...).
"Nous sommes fiers d'accueillir UTS, premier partenaire du programme en Asie-Pacifique. Grâce à son approche centrée sur l'usage des télécommunications, UTS apporte une nouvelle expertise à nos activités de recherche" a commenté Joëlle Gauthier, directrice Recherche et Innovation d'Alcatel. "S'associer avec UTS dans la recherche était évident, étant donné les résultats positifs de nos précédentes collaborations, et l'implication de l'Université dans la recherche appliquée, l'enseignement et l'innovation", a déclaré Vince Pizzica, directeur Recherche et Technologie d'Alcatel en Australie. "La R&D est un élément essentiel de la compétitivité d'Alcatel et nous devons chercher à faire fructifier de manière innovante cet engagement. Complétant nos investissements locaux conséquents en R&D, le partenariat avec UTS nous rapproche de meilleurs enseignants et chercheurs d'Australie. Il permet en outre à UTS d'accéder à des projets industriels concret."
Le partenariat est une grande opportunité pour les étudiants chercheurs d'UTS de travailler ssur des solutions de télécommunications innovantes et d'établir des contacts internationaux de grande valeur. Ils participeront à des programmes d'échange avec les centres de Recherche &Innovation d'Alcatel. Les universités australiennes doivent tirer le meilleur parti de ce type de partenariat ain de révéler le potentiel de notre pays dans le domaine de la recherche sur la scène internationale", a déclaré le professeur RossMilbourne, Vice-Président d'UTS.
UTS rejoint au sein du programme de partenariat de recherche l'institut Sarnoff et l'Université du Texas à Dallas, aux USA ; le Centre National de Recherche Scientifique (CNRS), l'Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA), le Groupe des Ecoles de Télécommuniations (GET), l'Interuniversity MicroElectronics Center (IMEC), le Heinrich-Hertz-Institut (HHI) et l'UNiversité de Stuttgart en Europe ; et l'Université de Carleton au Canada.
Ce partenariat renforce les liens existants entre Alcatel en Australie et UTS depuis 1999, date à laquelle ils ont participé au Conseil de la Recherche en Australie (Australian Research Council), collaborant notamment dans le domaine de la gestion des réseaux de prochaine génération.

Le 6 OCTOBRE : Un contraceptif masculin efficace à 100 % ? (Source : "http://permanent.nouvelobs.com")

Des scientifiques australiens ont mis au pont une méthode de contraception pour les hommes très efficace mais surtout réversible. Une commercialisation est prévue dans quelques années.

La contraception pourrait ne plus être uniquement féminine. Une équipe de chercheurs australiens , de l'Anzac Research Institute à Sydney, a testé avec succès une méthode de contraception masculine. Combinant un implant situé sous la peau et des injections d'hormones, cette nouvelle solution a passé avec succès les tests grandeur nature.
Cinquante-cinq hommes l'ont testé pendant plusieurs mois, et leur femme n'est pas tombée enceinte. Le traitement est une combinaison entre un implant, qui doit être remplacé tous les 4 mois, contenant l'hormone sexuelle masculine, la testostérone, et une injection trimestrielle de progestérone, une hormone utilisée dans la pillule féminine. Moins contraignant donc qu'une pillule à prendre tous les jours. Autre avantage de ce traitement : Il est réversible. Le traitement empêche le cerveau de stimuler la production de sperme. Mais quelques mois après l'arrêt de celui-ci, tout rentre dans l'ordre.
Aucun effet secondaire significatif n'a été observé chez les 55 "cobayes", et le professeur David Handelsman, qui a dirigé les recherches, pense d'ores et déjà qu'il sera possible à terme de coupler les deux hormones pour ne faire qu'une seule et unique injection trimestrielle chez son médecin généraliste, et donc de supprimer l'implant. Des méthodes assez similaires avaient été testées à travers le monde mais aucune n'avait obtenu des résultats aussi probants.
L'industrie pharmaceutique s'intéresse de près à cette méthode, mais il ne faut pas attendre une commercialisation avant plusieurs années ...

Le 28 AOUT : Serpents venimeux à vendre (Source : "cybersciences.com" et "http://permanent.sciencesetavenir.com")

Le nombre de serpents venimeux dans le monde était estimé à 250. Le Dr Bryan Grieg Fry a découvert qu'en réalité près de 2700 serpents sont venimeux sur la planète. Plusieurs de ces reptiles sont vendus couramment dans les magasins d'animaux d'Europe et d'Amérique du Nord.
M. Fry est un spécialiste du venin de serpent, chercheur à l'"Australian Venom Research Unit" de l'université de Melbourne. Le venin de serpent s'est développé il y a déjà des centaines de millions d'années, bien avant l'apparition des spécimens inoffensifs qui existent aujourd'hui. Les venins sont des mélanges de nombreuses protéines - plus de 1 000 - issues des glandes salivaires.
Au cours de ses recherches, le Dr Fry a entrepris d'analyser la salive d'un serpent commun dans les magasins et réputé non venimeux, le serpent-ratier. Il a découvert qu'elle contient en fait les mêmes toxines actives que le venin de cobra, dont la morsure est souvent mortelle. La salive du serpent-ratier recèle donc un danger potentiel, à la portée des acheteurs amateurs ...
M. Fry pense que la réglementation sur la vente des serpents dans les animaleries devrait être corrigée à la lumière de ses données. En revanche, il se réjouit de connaître d'avantage de serpents venimeux qui sont une nouvelle mine d'or pour la recherche en toxicologie ou en pharmacologie.

Le 27 AOUT : Les observateurs n'ont pas manqué le rendez-vous avec Mars (Source : "http://fr.news.yahoo.com")

Des plages de Tahiti jusqu'au désert australien et au Japon, astronomes amateurs et professionnels ont pointé leurs télescopes vers l'est mercredi afin d'apercevoir la planète Mars, qui n'avait jamais été aussi proche de la Terre depuis près de 60.000 ans. A 11h51, Mars est passé à 55,76 millions de kilomètres de la Terre.
Elle restera approximativement à cette distance de notre planète pendant plusieurs jours et sera particulièrement visible dans l'hémisphère Sud, notamment à Tahiti qui passe pour le point du globe le plus proche de Mars.
L'intérieur de l'Australie constituera aussi un point d'observation privilégié en raison de l'absence de pollution visuelle dues aux lumières des villes.
... Il faudra désormais attendre 284 ans pour revoir Mars s'approcher autant de notre planète.

Le 26 JUIN : Plans de puces Xbox en libre service (Source : "overgame.com")

L'Australie est le seul pays où la justice autorise la conception et la commercialisation de puces permettant de contourner les protections contre la copie des consoles de jeu.
Non content de cette autorisation officielle, Grant Sparks, Directeur Exécutif de Hibana, société australienne conceptrice de puces pour XBox, a décidé de distribuer gratuitement sur internet les plans de ces puces, sur le site Aussiechip. L'utilisation de ces plans n'est cependant pas à la portée du premier venu et l'équipement nécessaire à la conception de puce est complexe et coûteux. Par ailleurs, les plans sont distribués sous les termes d'une licence de type open source, c'est à dire qu'ils ne doivent pas être utilisés à des fins commerciales. Mais les concepteurs de puces situés hors d'Australie, se livrant déjà à une activité illégale, n'auront certainement pas trop d'états d'âmes à ne pas resecter la licence de Hibana, et à utiliser les plans des puces à des fins lucratives.

Le 24 JUIN : "Découverte majeure" contre le cancer (Source : "tf1.fr")

Un nouveau traitement contre le cancer, mis au point en Australie, va être testé dans des grands hôpitaux d'Europe et des Etats-Unis, après avoir été qualifié de découverte majeure lors d'une conférence médicale à Washington.
Ce traitement, qui pourrait être disponible d'ici deux ans, stimule le système immunitaire du corps humain pour qu'il produise plus de cellules T qui luttent contre le cancer
Les recherches ont été menées à l'université Monash de Melbourne, avec le soutien d'une société de biotechnologie, Norwood Abbey. Leur resultat a été rendu public à Washington lors d'une conférence mondiale sur la biotechnologie Bio 2003 par le Premier Ministre de l'Etat australien du Victoria, M Steve Bracks.
Le traitement permet de renforcer le système immunitaire en rajeunissant le thymus qui se détériore avec l'âge. Les effets secondaires sont minimes (irritations de la peau et bouffées de chaleur). La thérapie a déjà donné de bons résultats lors d'essais sur des patients souffrant de cancer de la prostate ou de leucémie.
Il s'agit de la deuxième découverte en matière de lutte contre le cancer annoncée par l'Australie lors de cette conférence de Washington. Le Premier Ministre du Queensland, Peter Beattie, avait annoncé la mise au point par des chercheurs australiens d'un vaccin contre le mélanome (cancer de la peau), qui pourrait être homologué d'ici cinq ans.

Le 12 JUIN : Succès du 160ème tir d'Ariane avec deux satellites de télécommunications (Source : "actu.yonne-republicaine.fr")

Deux satellites de télécommunications, l'un pour le compte de l'Australie, l'autre pour un opérateur japonais, ont été mis sur orbite dans la nuit de mercredi (11 juin) à jeudi (12 juin) par Ariane 5 générique.
La fusée avait décollé du centre spatial guyanais de Kourou à 19h38 heure locale mercredi (soit 00h38 heure de Paris). Les satellites "Optus and Defense C1", qui sera opéré conjointement par le groupe Optus et le ministère austtralien de la Défense ... ont été mis sur orbite respectivement 28 minutes .... après le décollage du lanceur européen. "Optus and Defence C1" sera le deuxième satellite australien mis en orbite par le lanceur européen, après AUSSAT-K3, lancé en septembre 1987 par Ariane 3 ... Ce satellite, pesant 4 725 kg au décollage, sera amené sur orbite géostationnaire à 36 000 kilomètres d'altitude par 156 degrés de longitude est (soit au dessus de la Mélanésie), position d'où il assurera pendant quinze ans des services de télécommunications commerciales sur l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Sud-Est asiatique et Hawaï, ainsi que des liaisons spécialisées pour le ministère australien de la Défense.