LES ACTUALITES AUSTRALIENNES EN 2006

SCIENCES

 

Le 5 MAI : Australie : 22 millions de dollars pour les cellules souches adultes (Source : "genethique.org")

Le gouvernement australien vient d'accorder un financement de 22 millions de dollars aux laboratoires de la Griffith University pour la recherche sur les cellules souches adultes.
L'Institut Griffith pour les cellules et les thérapies moléculaires, dirigé par le Pr Alan Mackay-Sim, a déjà publié des résultats sur le potentiel thérapeutique des cellules souches adultes extraites des muqueuses du nez. Ces recherches avaient démontré que ces cellules permettaient la "reconstruction" de nerfs, du foie, de reins ou de muscles en vue du traitement de blessures de la moelle épinière ou de maladies dégénératives. Elles avaient été financées par le diocèse de Sydney.

Ainsi cette décision de financement gouvernemental est applaudie par l'Eglise catholique. "Nous ne pouvons que nous féliciter, avec le gouvernement fédéral, pour ce choix, qui reconnaît et encourage une recherche scientifique respectueuse de l’éthique de la vie" a déclaré Mgr Eugène Hurley en rajoutant "c'est un fort encouragement pour la science qui respecte une matrice éthique".

Chaque article présenté dans Gènéthique est une synthèse des articles de bioéthique parus dans la presse et dont les sources sont indiquées (NDLR : ci-dessous). Les opinions exprimées ne sont pas toujours cautionnées par la rédaction.
Source de l'article ci-dessus : Zenit 04/05/06

Le 16 FEVRIER : Un serpent à la tête bien faite (Source : "http://permanent.nouvelobs.com/sciences")

La découverte inhabituelle d'un crâne fossilisé d'un serpent qui vivait il y a 12 à 25 millions d'années permet d'en savoir plus sur l'évolution des serpents et sur les lézards qui ont fini par perdre leurs pattes et adopter ce corps long et ondoyant.
Très souples et très fragiles, les mâchoires de serpents sont généralement écrasées dans les couches sédimentaires. Le spécimen de Yurlunggur découvert en Australie, et présenté aujourd'hui dans la revue "Nature", est donc précieux. Conservés dans des dépots de Riversleigh, dans le Queensland, les os du serpent étaient intacts et ont pu être aisément dégagés des sédiments.

Sur ce crâne en trois dimensions presque complet, le chercheur australien John Scanlon a repéré des caractéristiques communes avec des lézards. Et non pas avec de petits lézards mangeurs d'insectes mais plutôt avec les plus gros prédateurs, comme des varans primitifs.