LES ACTUALITES AUSTRALIENNES EN 2005

SPORTS

 

Le 24 DECEMBRE : Sydney - Hobart : des records menacés (Source : "rds.ca")

Seulement 85 bateaux, soit 31 de moins que l'an dernier, prendront le départ de la course à la voile Sydney - Hobart, lundi à 13h20 locales (2h20 GMT), pour une 61e édition qui pourrait être marquée par des records chronométriques au vu des excellentes prévisions météorologiques.

Les plus gros bateaux de l'épreuve, les cinq maxis de 30 mètres, espèrent bien améliorer le record d'1 jour, 19 heures et 48 minutes, pour 628 miles de course (environ 1160 km), établi par Nokia en 1999.

Sean Langman, skippeur australien de AAPT (ex-Nicorette vainqueur en 2004), a ainsi jugé que les maxis étaient assurés de faire mieux à condition que le beau temps demeure installé le long de la côte sud-est de l'Australie puis dans la mer de Tasmanie où se trouve le port insulaire de Hobart.

"Selon moi, les maxis vont battre le record d'environ 10 heures", a-t-il estimé. "Le record est là pour être pris", a renchéri Neville Crichton, à la barre de l'un des favoris, le Néo-Zélandais Alfa Roméo avec qui il avait gagné en 2003.

Les météorologues annoncent une brise de sud-est pour le départ de la course, puis de nord-ouest, dans la soirée de lundi, qui atteindra 30 noeuds mardi.

Outre Alfa Roméo, qui semble un ton en dessus par rapport à AAPT, le bateau australien Wild Oats semble le favori des bookmakers. Alfa Romeo a récemment dominé Wild Oats lors d'une régate de huit courses organisée à Sydney mais Crichton a dit s'attendre pour la Sydney-Hobart à une concurrence acharnée.

"Je serais surpris si nous et Wild Oats n'étions pas en vue les uns des autres durant toute la course, malheureusement", a-t-il dit.

Après la course de l'an dernier qu'il avait qualifiée "d'entreprise de démolition", le propriétaire de Nicorette/AAPT Ludde Ingvall s'était interrogé sur l'opportunité de concourir cette année. Sur les 116 bateaux au départ, presque la moitié n'étaient pas arrivés. La météo subie avait été la pire depuis l'édition 1998 où six marins avaient péri dans la tempête.

Derrière les trois maxis vedettes, l'Australien Skandia et le Néo-Zélandais Konica Minolta tenteront de faire parler d'eux.

Pour suivre le Super Twelve 2005, l'épreuve majeure de rugby à 15 de clubs de l'hémisphère sud :

Le 25 AVRIL : Football : Yorke quitte Birmingham pour l'Australie (Source : "edicom.ch")

Le club de Birmingham City a annulé lundi le contrat de Dwight Yorke après seulement huit mois, permettant ainsi à l'attaquant de Trinité et Tobago de rejoindre le Sydney FC.
L'ancien joueur d'Aston Villa, de Manchester United et de Blackburn, âgé de 33 ans, n'avait été titularisé que six fois avec les Blues.
"Le Birmingham City Football Club peut affirmer que le contrat de Dwight Yorke a été annulé par consentement mutuel", a annoncé le club dans un communiqué.
Yorke a passé 16 années en Angleterre. Il était arrivé à Aston Villa en 1989, à l'âge de 17 ans. Avec Manchester United, il a remporté la Ligue des Champions en 1999.

Le 17 AVRIL : Football : Angleterre : Yorke signe au Sydney FC (Source : "lequipe.fr")

Dwight Yorke, qui fit les beaux jours de Manchester United il y a quelques années, est aujourd'hui jugé indésirable à Birmingham City. Il a donc signé en faveur du Sydney FC, et participera au tout nouveau championnat d'Australie de football, qui débute en Août.

Le propriétaire du Sydney FC, Walter Bugno , a précisé que Yorke avait refusé une offre "quatre fois supérieure" d'un club qatarien, sans préciser le montant de la transaction pour son club.

Yorke (33 ans), international de Trinité-et-Tobago et vainqueur de la Ligue des Champions 1999 avec M.U. où il formait un duo de feu avec Andy Cole, a passé l'essentiel de la saison 2004-2005 sur le banc.

Le co-propriétaire de Birmingham City, David Sullivan, l'a accusé la semaine précédente d'être un "trainard" dont le manque d'effort signifiait un manque de respect envers les Bleus et leurs supporters.

Mais le directeur exécutif de Sydney? Andy Harper, ne s'inquiète pas de cette réputation : "Il suffit de dire que Yorke vient ici pour beaucoup moins d'argent qu'il n'aurait pu en gagner au Moyen-Orient.

Le 23 MARS : L'Australie admise dans la confédération asiatique (NDLR: de football) (Source : "cyberpresse.ca")

La Fédération australienne de football, qui avait annoncé son intention de quitter la zone Océanie pour l'Asie a été acceptée dans la Confédération asiatique de football (AFC), a annoncé mercredi le président de l'AFC Mohamed bin Hamman.

Le comité exécutif a accepté à l'unanimité le souhait de l'Australie de rejoindre l'AFC", a déclaré à la presse M. Hamman à l'issue d'une réunion du comité dans la capitale malaisienne.
"Nous sommes très encouragés par cette nouvelle", a réagi le président de la Fédération australienne, Frank Lowi, dans un communiqué.
"C'est un pas dans la bonne direction et nous avons hâte de rencontrer le président de l'AFC, Mohamed bin Hamman, qui arrivera à Sydney samedi pour discuter avec nous des prochaines étapes de notre transfert", a ajouté M. Lowy.

La décision de l'Australie était "nécessaire" pour le sélectionneur de l'équipe australienne, Frank Farina, et vient du mode de qualification pour la phase finale de la Coupe du Monde.
Le vainqueur de la zone Océanie doit toujours disputer en dernier lieu un match de barrage contre le cinquième de la zone Amérique du Sud pour tenter de se qualifier ...
Longues procédures
"C'est bénéfique pour les deux parties (...). L'arrivée de l'Australie va améliorer l'image du football asiatique", a estimé M. Hamman, en indiquant que le Japon, champion d'Asie en titre, et l'Arabie Saoudite, sont favorables à l'arrivée de l'Australie.
L'Australie doit à présent formaliser son départ de la Confédération océanique de football (OFC) et le notifier à la FIFA. "Toutes ces procédures statutaires prendront du temps, a expliqué Peter Velappan, secrétaire général de l'AFC. Nous attendons à présent qu'un échéancier soit fixé pour la concrétisation du projet australien".

Le président de la Fédération néo-zélandaise, Graham Seatter, a vivement réagi au départ de l'Australie : "C'était prévu, donc cela ne nous surprend pas", a-t-il déclaré à l'agence de presse de son pays. "Et pour être honnête, nous n'allons pas nous y opposer car nous aussi, nous aimerions bien faire partie de l'AFC, vu les avantages que cela représente", a-t-il ajouté.
Le comité exécutif de l'OFC doit se réunir le 16 avril à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) pour évoquer le départ de l'Australie.

Le 05 FEVRIER : Cathy Freeman envisage un retour à la compétition (Source : "http://permanent.nouvelobs.com")

L'Australienne Cathy Freeman, championne olympique du 400 mètres en 2000 à Sydney, envisage un retour à la compétition comme membre du relais de son pays lors des Jeux du Commonwealth de Melbourne en 2006.
"Si on me demandait avec insistance de revenir même pour le relais, j'y penserais, mais pas seulement pour moi", confie-t-elle dans l'édition dominicale du "Sydney Sun Herald"
Freeman écarte toutefois l'éventualité d'un retour dans une épreuve individuelle, soulignant que rien ne pourra jamais égaler sa médaille d'or aux Jeux de Sydney en 2000
"Je ne pense pas pouvoir dépasser ce que j'ai ressenti à Sydney, et j'ai trop de fierté", explique-t-elle. "Si je devais faire partie du relais, je reviendrais, mais pas en individuelle".
Pour Max Binnington, haut responsable de l'athlétisme australien, le retour d'une Cathy Freeman en forme aurait une "grande valeur pour l'équipe".
D'autres sont moins enthousiastes, comme l'ex-entraîneur et athlète australienne Raelene Boyle. "Pour la communauté des Jeux du Commonwealth et les Australiens qui seront là, ce serait formidable de voir courir Cathy" a-t-elle déclaré. "Mais je crois qu'une fois à la retraite, vous êtes à la retraite".
Championne olympique du 400 mètres à Sydney en 2000, Cathy Freeman fut à une époque la rivale de Marie-José Pérec sur le tour de piste.

Le 1er FEVRIER : Football : Australie - Irak au stade olympique (Source : "romandie.com")

L'Australie sera opposée à l'Irak lors d'un match international amical au stade olympique de Sydney, le 26 mars prochai, a annoncé mardi la Fédération australienne de football (FFA).

Ce sera la première fois depuis trente ans que les deux pays se rencontreront à un tel niveau, a-t-il été précisé de même source.
L'Australie et l'Irak s'étaient rencontrés deux fois en mars 1973 lors des qualifications pour la Coupe du Monde 1974 en Allemagne. L'Australie, qui s'était qualifiée pour la phase finale, avait battu l'Irak 3 buts à 1 à Sydney avant de faire match nul 0 - 0 lors du match "retour" à Melbourne.

Selon le président de la FFA, John O'Neill, la rencontre de mars prochain sera primordiale dans la préparation de l'Australie pour les qualifications à la Coupe du Monde 2006 en Allemagne.
"L'Irak a traversé de nombreux tumultes et nous sommes fiers de participer à la reconstruction du football irakien", a ajouté le responsable australien.

L'Irak est actuellement 44e au classement de la FIFA et l'Australie 58e.

Le 24 JANVIER : Australie : Davantage de repos et d'argent pour les joueurs (NDLR de rugby à XV) (Source : "tsr.ch")

Les joueurs professionnels sous contrat avec la Fédération australienne de rugby (ARU) vont bénéficier de davantage de temps de repos et de récupération ainsi que d'une augmentation de leurs salaires en prévision de l'élargissement du Championnat des provinces de l'hémisphère sud de 12 à 14 équipes en 2006.
Parmi les changements, présentés lors d'une conférence de presse conjointe de l'ARU et de l'Association des joueurs professionnels (RUPA), les wallabies auront droit à une semaine de vacances supplémentaire, entre la fin des tournées internationales (fin novembre) et le début de la préparation d'avant-saison.
Au total, les joueurs bénéficieront d'une coupure d'au moins neuf semaines sans match.
Le directeur général de l'ARU, Brett Robinson, a ajouté que cet accord avait été pris en prévision de la saison 2006, qui verra l'extension du Super 12 de 12 à 14 équipes, tandis que le Tri-Nations (compétition entre les trois nations majeures de l'hémisphère sud) sera prolongé d'un troisième tour.

L'accord prévoit également l'augmentation des salaires des joueurs professionnels sous contrat à plein temps, avec un minimum garanti de 20 000 dollars australiens (environ 11 800 euros), entre 2005 et 2008 et la possibilité de recruter jusqu'à cinq jeunes par les quatre équipes australiennes engagées dans le futur Super 14.
La hausse des salaires devrait également permettre de retenir les joueurs, attirés par le rugby à XIII mais aussi par les clubs anglais et français de rugby à XV.

Les wallabies verront également une amélioration de leurs conditions d'entraînement afin, à terme, de protéger les organismes des blessures et de l'usure physique et mentale.
"La plupart des entraîneurs sont très exigeants en terme de sessions d'entraînement (...)", a déclaré le directeur général de la RUPA, Tony Dempsey. "Et selon les échos que nous avons eu des joueurs, ce n'est pas exactement ce dont ils ont besoin ... Le nombre des entraînements sera donc plus mesuré".
Nous essaierons également d'éviter des situations qui verraient des joueurs sous pression et obligés de jouer ou de s'entraîner alors qu'ils sont blessés", a-t-il ajouté.
Enfin, l'accord envisage la création d'un comité de suivi chargé, en autres, de l'assistance médicale auprès des joueurs retraités.