LA FAUNE ET LA FLORE

L'Australie, pays aux différents climats et aux reliefs variés offre une multitude de milieux naturels. C'est pourquoi rien ne commande aussi nettement la répartition des plantes et des animaux que la pluviosité. Le second facteur expliquant les particularités de la flore et de la faune australiennes est l'isolement géographique.

A l'arrivée des Aborigènes, l'Australie était peuplée par des animaux géants tels que le diprotodon, un wombat de la taille d'un rhinocéros et le kangourou géant, plus grand que l'homme. Puis ces animaux ont totalement disparu. Une théorie très contestée expliquerait cette disparition. Elle serait le fait des Aborigènes qui les auraient tués. Ils auraient gaspillé la richesse du pays puis auraient du s'adapte rpour survivre.

A cause d'erreurs humaines, l'Australie a perdu une partie de son originalité. Le continent possède l'une des biodiversité les plus riches de la planète mais l'homme ne cesse de la mettre en péril. Les disparitions d'espèces sont dues à l'introduction intentionnelle ou accidentelle d'espèces qui a fragilisé la faune et la flore locales. Le lapin mais aussi le chien, le chat, le buffle d'eau, l'âne, le cheval, le chameau ont provoqié également des ravages. 40 % des forêts ont été détruites au profit de l'exploitation du bois ou de l'agriculture.

LA FLORE

La végétation est formée de plusieurs zones vaguement concentriques entourant une région désertique.
La flore comprend :
- 1 200 espèces de ANGIOSPERMES (Plante à ovuleenclos et à graines enfermées dans les fruits)
- 61 espèces de GYMOSPERMES (Plante à ovule nu porté par une feuille fertile)
- 250 espèces de FOUGERES
- 600 espèces de MOUSSES
- plus de 1 000 espèces d’HEPATIQUES
- de nombreux CHAMPIGNONS

LES ACACIAS
Il y a 660 espèces australiennes d’acacias.
Les acacias vont du petit arbuste à des arbres de plusieurs dizaines de mètres de haut.
La plupart fleurissent à la fin de l’hiver et au printemps de fleurs jaunes. L’acacia est l’emblème floral de l’Australie.

Quelques exemples :
- L’acacia à bois noir :
Il peut atteindre 30 mètres de hauteur si le sol lui convient. Il pousse dans les massifs montagneux de l’Est et du Sud du pays.
- Le mulga :
C’est l’espèce dominante sur les vastes étendues du Centre. Il supporte très bien la sécheresse. Les Aborigènes utilisaient son bois dur pour fabriquer des lances et d’autres outils.
- Le mimosa doré :
Un des acacias les plus répandus. Il pousse principalement dans les régions arides et chaudes, mais également dans tout le Sud-Est du pays.

LES EUCALYPTUS OU GOMMIERS
Le genre Eucalyptus, appartenant à la famille des Myrtacées, comprend plus de 700 espèces arborescentes et arbustives dont 95 % sont endémiques.
Elles marquent tous les paysages de ce pays car à chaque milieu naturel sont adaptées au moins quelques espèces.
Certains Eucalyptus sont des arbres géants. Un exemple : L'Eucalyptus amygdalina du Sud de l'Australie mesure jusqu'à 150 mètres de hauteur et 10 mètres de diamètre à la base du tronc.
La diversité écologique des Eucalyptus et la rapidité de leur croissance ont conduit à rechercher parmi eux des espèces de reboisement convenant à toutes les régions où l'hiver n'est pas trop rude.

Quelques autres exemples :
- Le gommier rouge de rivière :
Il se limite généralement aux abords des cours d’eau où leurs racines puisent l’eau nécessaire à leur survie. Ces arbres immenses peuvent atteindre 40 m et vivre jusqu’à 1 000 ans.
- Le gommier spectre :
On le rencontre un peu partout en Australie centrale et septentrionale. C’est l’une des variétés les plus belles. Ses feuilles d’un vert éclatant et son écorce “blanche argentée” en contraste avec les rochers et les sols rouges ont inspiré de nombreux peintres.

Il existe aussi des BAOBABS et des CONIFERES.


LA FAUNE
L’Australie a préservé des formes végétales et animales très anciennes, après sa dérive et sa séparation d’avec les autres terres (voir la partie concernant l’Histoire de l’Australie). Les plus connues sont les deux groupes de mammifères les plus primitifs encore vivants : Les marsupiaux et les monotrèmes.

Voici une liste des animaux existants en Australie. Des précisions sont données sur certains

- Les chauve-souris
- Les rongeurs

- LES DINGOS
C’est le seul canidé originaire d’Australie. Il semble avoir été importé et domestiqués par les premiers Aborigènes.
Il y a deux différences entre le dingo et le chien domestique. Ils n’aboient pas mais hurlent et se reproduisent qu’une fois par an (au lieu de deux pour les chiens domestiques).
Ils chassent les lapins, les rats et les souris mais si les proies se font rares, ils s’attaquent au bétail.

- LES LAPINS
Un petit historique concernant les lapins en Australie.
1859 : Thomas AUSTIN introduit 12 spécimens de lapin par bateau pour la chasse à Geelong (près de Melbourne).
1940 : Environ un milliard de lapins dans tout le pays.
1950 : Introduction volontaire de la myxomatose venue du Brésil. 100 millions meurent en 2 ans.
1995 : Il reste encore 200 à 300 millions de lapins en Australie.
A l'automne, le virus de la fièvre hémorragique du lapin en cours d'expérimentation s'échappe d'un laboratoire sur l'île de Wardang (5 km au large d'Adélaïde) où il était testé. Il fut sans doute transporté sur le continent par une mouche ou un moustique.
A la fin de l'année, il se répand et tue de nombreux lapins.

- LES MARSUPIAUX

Pour en savoir plus

- LES MAMMIFERES MARINS

Le lion de mer australien
Les lions de mer se trouvent exclusivement en Australie. Ils furent chassés presque jusqu'à l'extinction puisqu'aujourd'hui il en existe encore qu'entre 3 000 et 5 000. Ils ont disparu du Détroit de Bass. On ne les trouve que sur les îles proches du littoral, des Abrolhos, en Australie Occidentale jusqu'à “Kangaroo Island” (l'île Kangourou), en Australie Méridionale.
Longueur : Mâle : 210 cm pour 300 kg
Femelle : 160 cm pour 80 kg
Le mâle est de couleur foncé avec la nuque et le crâne blancs alors que la femelle est gris cendre au dessus et crème au dessous.
Le lion de mer se propulse sur la terre droit sur ses nageoires de devant, nageoires dont il se sert aussi pour nager. Il se nourrit dans l'eau de calmars et d'autres animaux marins. Il vient sur les plages de sable mais se reproduit sur les plages rocheuses d'Octobre à Janvier. Durant la reproduction, c'est un animal très agressif.

Un lion de mer sur l'ile Kangourou - Australie Méridionale

Le dugong
Longueur : Mâle : 223 cm pour un poids, identique pour le mâle et la femelle de
Femelle : 219 cm 420 kg.
Il est gris à marron au dessus du corps, plus pâle au dessous.
Il vit dans les eaux côtières tropicales et subtropicales, peu profondes, calmes et chaudes, de Shark Bay en Australie Occidentale jusqu'à Moreton Bay au Queensland.


- LES MONOTREMES
Les monotrèmes sont des mammifères encore plus primitifs que les marsupiaux. Ils allaitent leur petits et pondent des œufs. Ces animaux utilisent le même orifice pour la reproduction et pour l’excrétion. Certaines espèces, après l’éclosion des œufs, accueillent leurs petits dans une poche.
La reproduction est l'une des caractéristiques qui distinguent les monotrèmes des autres mammifères.
Les monotrèmes sont ovipares. L'œuf est volumineux et la coquille mince.
Celui de l'ornithorynque mesure environ 18 mm sur 14. La ponte (2 ou 3 œufs) est déposée dans un nid de feuilles établi dans le terrier et maintenu constamment humide. La femelle en assure la garde et semble ne prendre aucune nourriture pendant l'incubation (environ 8 jours).
La lactation ne débute que quelques jours après l'éclosion.
Les mamelles des monotrèmes sont différentes de celles des marsupiaux et des placentaires.
Il s'agit d'une paire de “champs mammaires”, localisés verticalement dans la région abdominale. Chaque champs est formé d'une ou deux centaines de glandes, débouchant à la surface par autant de pores indépendants. A chaque pore est associé un gros poil le long duquel s'écoule la sécrétion que lèche le jeune. Le lait est épais, riche en protéines et en graisses.
Chez l'échidné femelle, en période de reproduction, la région mammaire s'entoure d'un repli cutané transitoire où les œufs sont déposés lors de la ponte. Cet incubatorium est le lieu où le jeune est conservé pendant quelques jours.
L’échidné et l’ornithorynque sont les deux derniers survivants de l’ordre des monotrèmes . Ce sont donc les mammifères les plus primitifs ayant survécu jusqu’à nos jours, de vrais fossiles vivants. Contrairement aux marsupiaux, les monotrèmes n’ont survécu qu’en Australie et en Nouvelle-Guinée.

L’échidné
L'échidné peut être décrit comme le tenant du fourmilier et du porc-épic. C'est un petit mammifère terrestre à bec droit de forme tubulaire, (appelé “reniflard” par les Australiens).
L'échidné mesure entre 30 et 45 cm et pèse entre 2 et 7 kg. Il est couvert de longs piquants sur le dos et de fourrure sur le ventre. A la moindre alerte, l'échidné s'enterre rapidement, ne laissant apparaître que ses épines, qui ne possèdent pas de venin.
L'échidné se trouve dans toute l'Australie, y compris la Tasmanie, sur de vastes étendues, allant des déserts chauds et arides à des altitudes de 1 800 mètres.
Sa truffe allongée en forme de bec mesure 7,5 cm. Il l'enfonce dans les fourmilières, pour explorer les galeries et aspirer les fourmis. Il possède une langue collante et protractile longue de 15 cm et enduite d'une salive épaisse qui lui permet d'attraper les fourmis et les termites, base de son alimentation.
Ses griffes lui permettent de détruire les fourmilières forteresses, parfois dures comme du béton.

La femelle pond un œuf, couve celui-ci pendant 10 jours dans sa poche puis allaite le petit durant 12 semaines, d'abord dans sa poche, ensuite dans le terrier.

L’ornithorynque (ou platypus)
Etymologie : du grec ornithos, oiseau et runkhos, bec.
Taille : mâle : 55 cm Poids : 2 kg
femelle : 40 cm 700 g
Le platypus se trouve essentiellement dans ou près des eaux fraîches le long des côtes orientales de l'Australie continentale et en Tasmanie. On le trouve aussi sur les bords des rivières au centre du pays.
Son régime alimentaire se compose de végétaux, de petits poissons, de petits crustacés, de vers, de têtards et de mollusques.
Le platypus recherche sa nourriture dans l'eau à l'aide de son bec électro sensible. Il possède aussi un bec aplati comme une pelle, assez mou semblable à celui d'un canard, de courtes pattes palmées, lui permettant de nager et de patauger dans la vase, une courte queue épaisse rappelant celle du castor et une fourrure marron.
L'ornithorynque mène une vie amphibie, de préférence dans l'eau. Il vit dans des galeries, des terriers creusés dans les berges des rivières ou des lacs. Ces terriers comportent une “chambre” spacieuse où les jeunes sont élevés dans un nid de feuilles. Le mâle peut injecter du venin grâce à des éperons sur ses pattes.
La femelle platypus pond ses deux œufs par un seul orifice cloacal dans un “terrier nid”. Leur diamètre est de 17 mm. L'incubation dure deux semaines. La mère nourrit son petit pendant 4, 5 mois du lait de ses mamelles. Le petit a des dents de lait, qu'il perd lorsqu'il cesse d'allaiter.


- LES OISEAUX

La Jabiru (ou cigogne au cou noir)
La Jabiru est l'unique cigogne d'Australie. Elle mesure environ 120 cm.
Elle explore l'eau peu profonde avec son grand bec pour attraper des poissons, des grenouilles, des crabes ou des rongeurs, sa nourriture.
La caractéristique qui différencie le mâle de la femelle est les yeux. Ceux du mâle sont marrons foncés alors que ceux de la femelle sont jaunes.
La reproduction se déroule de Mars à Juin. 2 à 4 gros œufs blancs sont posés dans un grand nid fait de morceaux de bois, installé en haut d'un arbre. Le mâle et la femelle se partagent le travail, y compris l'incubation des œufs. 30 jours après l'éclosion, le petit est indépendant et finalement quitte le nid âgé de 100 à 115 jours.

L'émeu
C'est une sorte d'autruche laide, qui court très vite. Sa vitesse de course peut atteindre 70 km/h mais il n'est plus capable de s'envoler. Il y a très longtemps, l'émeu pouvait voler puisqu'il est arrivé en Australie par la voie des airs, en volant d'île en île . Dans la tranquilité de ce continent isolé, coupé du reste du monde, l'émeu n'avait plus besoin de voler, il en a perdu peu à peu la capacité.
Il atteint 2 m de haut. Il vit dans l'ensemble du continent mais seulement dans les régions inhabitées par l'homme. La femelle pond 6 à 12 gros oeufs que le mâle couve avant de prendre soin des oisillons.

Le galah
Le terme “galah” est le nom australien pour cacatoès rosalbin.
Le galah est un petit oiseau rose et gris. Il émet des gloussements et pousse des cris tellement stridents que le terme “galah” est synonyme d’idiot en argot.

- Les serpents

- Les crocodiles

(voir la partie concernant le Parc National de Kakadu)

- Les lézards
- Le varan
- Le lézard à collerette

- La moule d’eau douce
- Le grand escargot terrestre.

- Le moucheron
- La fourmis
- Le termite géant