NOUVELLE ORGANISATION DU CHAMPIONNAT DE L'HEMISPHERE SUD

LE SUPER 15 OU SUPER RUGBY

 

Pour comprendre les règles d'un sport inconnu ou les nouvelles règles d'un sport que l'on aime, mieux vaut se les faire expliquer par des spécialistes. C'est pourquoi, j'ai décidé de vous retransmettre l'article du Midi Olympique du vendredi 18 Février dernier concernant la nouvelle organisation du championnat de l'hémisphère sud.

 

SUPER RUGBY, C'EST PARTI !

 

Bye bye Super1 14, place au Super 15. La Sanzar a procédé à une refonte complère de son championnat pour le rendre plus long, plus palpitant et surtout plus rentable. Décryptage.

C'est une petite révolution dans l'hémisphère Sud. La Sanzar a décidé de redonner du piment à un Super 14 devenu trop fade. Avec des derbys en pagaille organisés en match aller-retour, ce Super 15, appelé aussi Super Rugby, va réveiller les rivalités régionales en titillant la fibre identitaire des supporters.
Objectifs : Repeupler les stades, augmenter les recettes tout en réduisant les coûts et ... faire durer le plaisir . Ce Super 15 comportera 30 % de matchs en plus que l'ancien Super 14 passant de 96 à 125 rencontres. La saison durera 1 à 2 mois de plus. En outre, cette plus grande exposition du rugby sera forcément bienvenue puisqu'elle relancera l'intérêt accordé au rugby juste avant la Coupe du monde.

TROIS CONFERENCES - Exit l'insipide poule unique de 14. Place à 3 conférences nationales (une néo-zélandaise, une australienne et une sud-africaine) de 5 équipes chacune.

MATCHS ALLER-RETOUR ET DERBYS - Grande nouveauté de la compétition : Les équipes d'une même conférence se rencontreront en matchs aller-retour. Ceci donnera donc lieu à 20 "derbys nationaux" par conférence. En jouant sur les rivalités régionales (Auckland/Wellington, Sydney/Melbourne, etc..), ces matchs constitueront des affiches alléchantes qui devraient augmenter les recettes des franchises tout en réduisant leurs frais de déplacement. Elles stimuleront aussi les audiences télé en garantissant plus de rediffusions à heures régulières pour les supporters de chaque pays.

QUATRE MATCHS "OUTRE-MER" - C'est la fin des tournées longues et onéreuses qui, en raison du décalage horaire, mettaient à mal la santé des joueurs et égaraient les téléspectateurs. Chaque province disputera 12 matchs dans son pays et ne se déplacera que 4 fois outre-mer chez deux nations différentes.
Par exemple, les Auckland Blues joueront douze fois en Nouvelle-Zélande (8 matchs de leur conférence et 4 réceptions d'équipes étrangères) et ne feront que 4 matchs "outre-mer" : Contre les Sharks (Afrique du Sud), les Lions (Afrique du Sud), la Western Force (Australie) et les Reds (Australie).

UNE CERTAINE INEQUITE - Seul problème, ce championnat n'opposera pas toutes les franchises. Car chaque équipe ne joue que contre 4 des 5 équipes issues des autres conférences.
Pour reprendre l'exemple des Blues, ceux-ci ne joueront donc pas contre une équipe australienne et une équipe sud-africaine ... au moins jusqu'à la phase finale. Malheur à la province qui ne jouera pas contre les franchises les plus faibles des 2 autres conférences (Lions, Rebels ou Highlandres) et héritera de 2 poids lourds de la compétition, les Bulls, vainqueurs l'an dernier et à nouveau favori, les Waratahs ou les Crusaders, tous habitués des finales.

6 QUALIFIES - 6 équipes (au lieu de 4 dans l'ancien Super 14) disputeront la phase finale : Le premier de chaque conférence (soit 3 équipes de nationalité différente), rejoint par les 3 provinces comptant le plus grand nombres de points au classement général. Les 2 meilleurs premiers de conférence seront directement qualifiés pour les demi-finales. En barrage, le plus "mauvais" vainqueur de conférence affrontera le 6ème du classement général sur match sec, tout comme le 4ème rencontrera le 5ème. Les vainqueurs se déplaceront chez les équipes qualifiées directement pour les demi-finales. La finale aura lieu chez le finaliste ayant fini le mieux classé.
Résolument plus attrayant, ce Super 15 réunit tous les ingrédients pour remplir à nouveau des immenses stades devenus presque déserts. L'histoire nous dira si ce Super Rugby parviendra à attirer des super foules ...

 

Je vous souhaite à tous et à toutes un Super Super 15 pour continuer à découvrir et à apprécier le rugby de l'hémisphère sud - Chtitsoeur